Système de drainage

Bruno Caillard

Pour accroître la longévité et la sécurité d’un ouvrage, un bon système de drainage est essentiel. Il est d’autant plus indispensable lorsque l’envergure du mur est conséquente.

Voici un extrait gratuit du guide de construction des MURS DE SOUTÈNEMENT :

Un système de drainage peut être effectué de différente manière avec des composantes différentes.

La présence d’eau, en amont du mur de soutènement, modifie de manière fondamentale les caractéristiques des sols ainsi que l’action des terres sur celui-ci. Une faible quantité d’eau produit des tensions capillaires et améliore l’attraction des grains, c’est-à-dire la tenue du terrain. À l’inverse, une quantité d’eau plus importante dégrade ces tensions capillaires et aggrave la poussée de terre.
Il en est de même au niveau du sol d’assise, la dégradation de la cohésion entraîne une réduction de la résistance du sol par rapport au poids du mur et à la poussée de terre, pouvant compromettre la stabilité et l’équilibre du mur.

Pour y remédier, il faut éviter autant que possible que le mur de soutènement ne forme un barrage à la circulation des eaux dans le but d’éviter l’accumulation des eaux.

Pour ce faire, il faut :

  • un drainage efficace des terrains en amont du mur de soutènement, complété par la mise en place d’un géotextile avant le remblayage ;
  • poser en partie inférieure du mur un drain horizontal relié à un exutoire visitable ;
  • Mettre en place des barbacanes régulièrement réparties dans la paroi, qui permettront l’écoulement vers l’extérieur des eaux retenues accidentellement en amont (tous les 2 m avec un diamètre de 10 cm minimal ou de 10/20 cm) ;
  • éviter des remblais de type argileux.

La mise en oeuvre d’un drain horizontal en pied du mur

Un drain horizontal au pied de l’ouvrage peut être réalisé à l’aide de films géotextiles. Nous verrons dans cette partie la mise en oeuvre des deux premiers systèmes de drainages précités.

Étanchéification par application de produits bitumeux et la mise en place des membranes drainantes


L’application de l’enduit bitumeux sur la paroi peut se faire soit à l’aide d’un rouleau de peintre, soit par une taloche à dents ou lisse.
Le principe est d’imprégner l’intérieur du mur d’une couche d’enduit bitumeux ; une fois que la première couche est séchée, vous devriez ré-appliquer une autre couche afin que la couche ait une épaisseur de 2 à 4 mm au final.
Les membranes sont directement mises en place contre le mur après que celui-ci ait été étanchéifié. Le mode de fixation varie selon le fournisseur mais la plupart du temps, elles sont fixées par des vis avec un joint ou une rondelle en plastique.
Les membranes sont pourvues de nervures où s’écouleront les eaux vers le drain. Ces nervures peuvent se présenter sous différentes formes selon le fabricant et la marque.

La mise en place du drain en pied de l’ouvrage et le remblayage

Pour un mur en blocs à bancher, le système de drainage en pied de l’ouvrage est composé généralement de :

  • couches d’enduits bitumeux ;
  • des membranes drainantes ;
  • un film géotextile filtrant ;
  • roche et/ou tout-venant concassé ;
  • tuyau de drainage aboutissant à un exutoire.
    La mise en oeuvre :
    Le géotextile filtrant est le premier élément à mettre en place : il est placé à la fois sur le sol, sur la semelle de fondation et contre la membrane drainante. Il aura pour rôle de filtrer les eaux accumulées dans le remblai. Après cette opération, le tuyau de drainage est mis en place et sera entouré de blocs de pierres et de tout-venant concassé, qui seront à leur tour enveloppés par la nappe de géotextile.
    Le drain sera relié à un exutoire visitable ou un réseau d’évacuation d’eau pluviale ou encore à un puisard.
    Le remblayage :
    La mise en oeuvre du remblayage pour le mur en blocs à bancher est similaire à celle du mur en paroi préfabriquée.

Autre système de drainage en pied du mur

Système de drain avec de matériaux granulaires

Ce système de drainage est un système traditionnel, elle consiste à remplir le tranché par des couches de matériaux granulaires. Le principe est de superposer les matériaux dont la granulométrie est croissante suivant le sens de l’écoulement de l’eau. De haut vers le bas, ils sont disposés comme suit :

  • le remblai perméable (sable) ;
  • le gravillon ;
  • le gravier ;
  • les gros cailloux mis en contact avec le tuyau de drainage.
Système de drainage avec des hourdis empilés

Ce système de drainage est très pratique. En effet, un tuyau de drainage est placé directement sur la semelle du mur et ensuite noyé sous une couche de gravier couverte d’une nappe de géotextile pour éviter que les particules fines ne viennent boucher le tuyau. Puis des hourdis sont empilés sur la couche de gravier pour former des colonnes et seront par la suite couverts d’un film de géotextile avant de remblayer.
Voir constructions d’un mur de soutènement

La mise en oeuvre des barbacanes

Les barbacanes peuvent se présenter sous différentes formes :

Forme rectangulaire

Forme rectangulaire

Rôle de chaque composante du coffrage

  • Planchette horizontale : comme les blocs ont la forme d’une moule sans fond, cette composante aura alors le rôle de fond de moule.
  • Les bordures (joues) : empêcheront les fuites de béton et donneront la forme de la barbacane.
  • Planchette verticale : étaiement du fond de moule.
Mise en place des coffrages des barbacanes

Pour les murs en blocs à bancher, les barbacanes sont réalisées en faisant des réservations entre deux blocs d’extrémités. Comme les blocs à bancher sont creux, il est nécessaire de fabriquer des coffrages en bois.
Les composantes peuvent être assemblées ou non ; mais il serait plus pratique de ne pas les assembler pour faciliter le décoffrage. En effet, vous devez placer le fond de moule, puis il sera fixé par l’introduction de la planchette verticale (étaiement).
Les coffrages seront mis en place au fur et à mesure que les assises montent. Les barbacanes seront espacées de 2 à 5 m horizontalement et placées en quinconce verticalement tous les 3 ou 4 assises.

Décoffrage des barbacanes

Après la prise du béton, les réservations seront décoffrées et il faudra faire quelques finitions si nécessaire.
On procède comme suit pour éviter d’endommager les blocs :

  • À l’aide d’un burin et d’un marteau, enlever la planchette verticale en la frappant ou en la cassant si nécessaire ;
  • A l’aide d’une pince à décoffrer, enlever les bordures de la planchette horizontale puis frapper la avec un marteau et un burin pour la décoller du béton.

Forme circulaire

Forme du coffrage circulaire

Le coffrage est composé de :

  • 2 joues de coffrages en bois munies de trous qui recevront la barbacane et les tiges filetées.
  • Un tuyau en PVC qui sera la barbacane proprement dite.
  • 2 tiges filetées avec 2 écrous qui joueront le rôle de fixation et de buttage du coffrage.
    Mise en oeuvre :
    La technique est très simple, en effet, il suffit d’assembler 2 planchettes que l’on troue pour l’emplacement du tuyau PVC et des tiges. Puis, placez et fixez les panneaux sur l’emplacement de la barbacane en serrant les écrous sur les tiges.
    Autre technique de mise en oeuvre de ce type de coffrage :
    Il est aussi possible de remplacer les tiges filetées par un système de fil de fer et de clous.
    Le fil de fer passe par un trou au travers les panneaux de planchette. À l’extérieur, on met un clou autour duquel on enroule le fil de fer. En tournant le fil de fer, on fait des torsades qui mettent les panneaux de planchettes en pression contre les blocs à bancher.

Coffrage avant coulage de béton
Coffrage après pose des assises supérieurs


Barbacane après décoffrage

Le décoffrage se déroulera comme suit :

  • dévissez les écrous sur les tiges filetées ;
  • puis, enlevez les joues de coffrage en veillant à ne pas abîmer le PVC ;
  • avec une scie à métaux ; sciez les tiges filetées qui débordent sur les 2 façades ;
  • enfin, les tiges filetées seront masquées par les éventuelles finitions (enduit).

Etanchéification du mur

Badigeonnage de produit bitumeux et pose des films de géotextile sur les barbacanes

Le but de cette étape est de rendre étanche le mur, sauf au niveau des barbacanes où s’évacueront les eaux. Le mode opératoire est le même que dans celui du drain horizontal en pied du mur.
Les films de géotextile seront posés contre l’intérieur du mur sur les barbacanes afin de filtrer les eaux et pour que la terre à soutenir ne s’échappe pas dans les barbacanes.
Généralement les nappes en géotextiles sont livrées en rouleaux mais vous n’aurez besoin que des petits bouts de films (carrés). Toutefois, avant, il faudra mettre les films en pré-tension pour bien s’assurer de son rôle filtrant.
Pour le remblayage, je vous invite à voir la mise en oeuvre du mur en paroi préfabriquée

[...]

...Il y a une suite !

Pour lire la suite de l'article, devenez Membre PREMIUM

  • Ainsi vous découvrirez :
  • La mise en oeuvre d'un drain horizontal en pied du mur
  • Autre système de drainage en pied du mur
  • La mise en oeuvre des barbacanes
  • Forme rectangulaire
  • Forme circulaire
  • Etanchéification du mur
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :
  • Mise en place des coffrages des barbacanes
  • Décoffrage des barbacanes
  • Forme rectangulaire
  • Badigeonnage de produit bitumeux et pose des films de géotextile sur les barbacanes
  • Étanchéification par application de produits bitumeux et la mise en place des membranes drainantes
  • La mise en place du drain en pied de l’ouvrage et le remblayage
  • Forme du coffrage circulaire
  • Coffrage avant coulage de béton
  • Coffrage après pose des assises supérieurs
  • Barbacane après décoffrage
  • Système de drain avec de matériaux granulaires
  • Système de drainage avec des hourdis empilés


  • mais aussi le téléchargement du guide de construction des MURS DE SOUTÈNEMENT au format PDF, les vidéos de formations exclusives, les outils de calculs, les composants SKETCHUP, etc. etc.