Le mur en terre armée

Bruno Caillard

La terre armée est une méthode imaginée par Henri Vidal. Sa mise en oeuvre consiste à associer des couches de remblais compactés et des lits d’armatures métalliques ou synthétiques non-corrosive.

Voici un extrait gratuit du guide de construction des MURS DE SOUTÈNEMENT :

Au tout début de son histoire, sa mise en œuvre consistait à alterner un lit d’armature puis une couche de remblai jusqu’à la hauteur voulue. Mais par la suite, le principe a évolué en liant les armatures à une plaque en béton ou "l’écaille". Cette dernière améliorait ainsi l’esthétisme tout en jouant le rôle de consolidation. De ce fait, la terre armée est généralement utilisée comme un mur de soutènement.

L’utilisation de ce type de mur est avantageuse du fait qu’il n’a besoin d’aucune entretien et qu’il est également soigné esthétiquement. Néanmoins, sa mise en œuvre nécessite une large emprise et sa structure est fragile.

Les Matériels nécessaires à la mise en oeuvre

Pour édifier un mur en terre armée, vous devez employer des engins de compactage ainsi que des engins de levage (grue élévateur) ; à part cela vous devez vous munir des outillages comme serre boulon, maillet.

La terminologie

Les éléments qui constituent un mur en terre armée sont :

  • La terre ou le remblai. Le remblayage consiste à remplir ou à combler un fossé en y ajoutant tout types de matériaux de construction ou de déchets inertes. Mais pour les murs en terre armée, comme son nom l’indique, c’est généralement la terre qui est utilisée.
  • Les armatures
    Les formes armatures

    Au début, la forme des armatures était toujours ronde et lisse mais petit à petit on a commencé à utilisé des aciers tord. Par la suite, des formes plus complexes telles que le fer plat galvanisé pourvu de nervures et le fer tord en treillis soudé ont été inventées. C’est ce que nous utilisons actuellement.
    L’usage de matériaux synthétiques non-corrosives est également possible.

  • Les écailles
    Écaille cruciforme

    C’est un élément généralement préfabriqué, construit en béton armé ou non et/ou en acier.
    L’écaille en béton est constituée de :

    • un parement qui serra la face visible de l’écaille ;
    • amorce destinée à recevoir les armatures ;
    • manchons dans les quels seront ancrés une tige de fer (goujon) pour l’assemblage des écailles ;
    • butées pour palier les déplacements des écailles.

    Elle peut être soit en bloc de béton ou soit en treillis métalliques. La forme standard est la forme cruciforme comme sur l’illustration.

La mise en oeuvre

La mise en oeuvre d’un mur en terre comporte 5 étapes bien distinctes :

Mise en place d’une longrine de réglage

Comme toute construction, la première tâche à effectuer est la préparation de l’assise de l’ouvrage. Pour les murs en terre, cette étape se déroule comme suit :

  • Pour commencer, il faudra niveler la plateforme de façon à ce que le sol d’assise soit bien plane.
  • Par la suite, il faudra procéder au coulage du béton pour la réalisation de la longrine de réglage ou vous allez tout simplement mettre en place une semelle en élément préfabriqué.
Préparation du sol d’assise et mise en place des armatures

Après avoir préparé le sol d’assise et coulé la longrine de réglage, vous devrez mettre en place le premier lit d’écaille sur la longrine de réglage dans la réservation pour éviter un renversement.
Puis, il vous faudra étaler et compacter une couche de remblai d’une épaisseur de 20 cm à 40 cm sur la plateforme. Pour finir, vous allez placer la première rangée d’armature sur le remblai compacté et la fixer aux amorces à l’aide de boulons.

Mise en place et compactage de la première couche de remblai

Une fois les armatures bien fixés, vous allez étaler de nouveau une couche de remblai puis la compacter. Vous devrez répéter le même processus jusqu’à la hauteur de la rangée d’écaille.

Fixation des écailles

Une fois que le remblai atteint le niveau de la tête d’une assise d’écailles, vous devrez placer l’assise suivante. Les écailles seront fixées entre-elle en les liant par l’intermédiaire d’un goujon ancré dans les manchons. Des coussins en caoutchouc devront être également placés sur la tête des écailles afin d’admettre un léger déplacement et éviter ainsi d’éventuelles fissures.

Ouvrage Terminé

Vous devez répéter les 4 étapes jusqu’à atteindre la hauteur du mur.
Après que la hauteur du mur souhaitée ait été atteinte , un arase ou chaînage en béton devra être placé sur la tête du mur pour consolider les écailles de la dernière assise.

[...]

...Il y a une suite !

Pour lire la suite de l'article, devenez Membre PREMIUM

  • Ainsi vous découvrirez :
  • Les Matériels nécessaires à la mise en oeuvre
  • La terminologie
  • La mise en oeuvre
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :
  • Les formes armatures
  • Écaille cruciforme
  • Mise en place d’une longrine de réglage
  • Préparation du sol d’assise et mise en place des armatures
  • Fixation des écailles
  • Mise en place et compactage de la première couche de remblai
  • Ouvrage Terminé


  • mais aussi le téléchargement du guide de construction des MURS DE SOUTÈNEMENT au format PDF, les vidéos de formations exclusives, les outils de calculs, les composants SKETCHUP, etc. etc.

    Je deviens MEMBRE en achetant le GUIDE