Les murs en parois préfabriquées

Bruno Caillard

Voici un extrait gratuit du guide de construction des MURS DE SOUTÈNEMENT :

Généralité

On emploie souvent les éléments préfabriqués pour la réalisation des murs de soutènement. Ces éléments sont confectionnés dans des usines spécialisées. Ils peuvent être faits en béton armé ou non. Ils peuvent prendre différentes formes selon le besoin et le désire du client (caissons, poutrelles, ou parois).

La réalisation de ce type de mur de soutènement présente plusieurs avantages. En effet, son exécution est rapide et très économique car sa réalisation ne nécessite pas beaucoup de matériaux. De plus, les murs en paroi préfabriquée sont bien soignés architecturalement. Néanmoins, sa réalisation exige l’utilisation d’engins lourds et une vaste emprise du chantier.

Matériels et outillages

La réalisation du mur exige l’utilisation de :

  • Engin de levage (Grue par exemple) ;
  • Étais avec tiré-poussé ;
  • Engin de compactage ;
  • Bétonnière ;
  • Pelle et bêche ;
  • Connes de balisage ;
  • Panneau de signalisation ;
  • Outillage et matériel sécuritaire.

Terminologie

La terminologie

Un mur de soutènement en paroi préfabriqué comprend :

  • Les éléments préfabriqués qui sont de diverses formes soit en T renversé comme sur l’image, soit en L. Ils peuvent également prendre la forme de caissons empilés.
  • Un système de drainage comprenant généralement des barbacanes, des couches de granulats de finesse (caillou, gravillon, sable) qui recouvreront un buse en béton poreux évacuant les eaux vers un puits ou un système d’évacuation d’eau pluvial.
  • Le remblai technique (Les matériaux granulaires recommandés, conformes à la norme NFP 11-300 [11], ou éventuellement aux classes de difficultés de compactage au sens de la norme NFP 98-231.2 [23])

Mise en oeuvre

Préparation de l’assise

Cette étape consiste à préparer le sol de fondation afin de recevoir le béton de propreté. Elle comprend les tâches comme l’excavation, le nivellement et le déblaiement. Ceux-ci peuvent être effectués manuellement ou à l’aide d’engins adéquats. Elle est très importante dans la mesure où elle permet de délimiter l’emplacement exact de l’ouvrage grâce à l’implantation.
Nous vous invitons à consulter l’article sur la mise en oeuvre pour plus de détail.

Mauvaise disposition des blocs

Sur l’image la difficulté est le déplacement latéral de l’engin. Il y a également risque de fissure sur les talons des blocs mal positionnés sur le sol.

Déchargement, stockage des blocs préfabriqués et règle sécuritaire
  • Le déchargement des blocs s’effectuera à l’aide d’une grue ou d’un autre engin de levage ce qui nécessite l’intervention d’un professionnel. Pour des raisons sécuritaires, nous utiliserons les lingues adéquates pour le levage. Vous pouvez consulter l’article sur l’élingage.
  • Le stockage des blocs. Ils seront stockés loin de la zone de circulation des ouvriers. Les blocs seront bien arrangés pour faciliter leur déplacement lors de la pose. Ils seront placés sur le sol les semelles et talons sur la terre.
  • Règle sécuritaire
  • Bien choisir les lingues et apprendre les gestes et signales des grutiers.
  • Les blocs de grande envergure doivent être maintenus par des étais.
  • Une organisation de chantier sera indispensable pour éviter tout risque d’accident : utilisation de panneaux de signalisation, de connes de balisage..
Le bétonnage (béton de propreté)

Une fois que le sol d’assise a été bien nivelé, on passe à l’étape du bétonnage (voir dosage du béton ordinaire. Le béton de propreté assure la propreté mais renforce également la stabilité du terrain ou le sol. Il sera coulé sur une épaisseur variable, selon les recommandations du bureau d’études (10 à 20 cm).

Mise en place des parois préfabriqués

Les parois sont posées directement sur le béton de propreté avec une couche de mortier frais. Elles seront posées à l’aide d’un engin de levage d’où la nécessité de l’intervention d’un professionnel. Il convient aussi de connaître les règles de sécurité en la matière.

Le remblaiement et la mise en place du système de drainage
  • Le remblai technique sera mis en oeuvre conformément aux spécifications techniques du bureau d’études (GRT ou Guide technique pour la réalisation des remblais et des couches de forme) et suivant les normes en vigueur dans la région où se trouve le chantier (exemple NF P 11-300 pour la France en matière de remblaiement). En général, le remblaiement s’effectue par compactage de couches de remblais d’une épaisseur variable, selon le type de matériaux sélectionné.
  • Le système de drainage est mis en place en même temps que les couches de remblais. C’est la nappe drainante qui sera mise en place la première, puis des couches de granulats qui enroberont le buse en béton poreux.

LES PAROIS EN L

La disposition des parois en L

La mise en oeuvre des parois préfabriqués en L est la même que celle du mur en T sauf que la pose requiert l’utilisation d’étais afin d’empêcher le renversement de la paroi.

Il est à noté que les parois doivent être préalablement dimensionnées.

[...]

...Il y a une suite !

Pour lire la suite de l'article, devenez Membre PREMIUM

  • Ainsi vous découvrirez :
  • Généralité
  • Matériels et outillages
  • Terminologie
  • Mise en oeuvre
  • LES PAROIS EN L
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :
  • La terminologie
  • Préparation de l’assise
  • Le bétonnage (béton de propreté)
  • Mise en place des parois préfabriqués
  • Le remblaiement et la mise en place du système de drainage
  • Déchargement, stockage des blocs préfabriqués et règle sécuritaire
  • Mauvaise disposition des blocs
  • La disposition des parois en L


  • mais aussi le téléchargement du guide de construction des MURS DE SOUTÈNEMENT au format PDF, les vidéos de formations exclusives, les outils de calculs, les composants SKETCHUP, etc. etc.