Couler une chape : utilités et techniques

Bruno Caillard

Utilité d’une chape

Une chape est généralement utile pour aplanir une surface irrégulière, qu’il s’agisse d’une dalle en béton ou bien de terre. Une chape peut également servir à marquer des éléments fonctionnels comme le câblage électrique ou encore les conduits d’eau. Une chape peut être une structure finale ou accueillir des carreaux ou du parquet.

La chape traditionnelle

La chape traditionnelle, que l’on a habitude d’appeler chape du carreleur, est celle utilisée pour recouvrir un sol qui accueillera des carreaux ou un parquet. On peut bien évidemment laisser la surface telle quelle pour la pose du tapis ou de tout autre type de revêtement, mais avant tout, il faut savoir qu’il s’agit d’une chape très longue à mettre en œuvre. Son avantage est d’offrir une résistance mécanique élevée.

Pour composer le mortier de chape, il vous faudra un volume de ciment, quatre volumes de sable et un demi-volume d’eau. Privilégiez le sable fin pour obtenir une belle finition.

Pour mettre en place une chape traditionnelle, il faudra avant tout tracer la limite horizontale de la chape. On conseille une épaisseur de 4 cm, mais ce critère dépend avant tout de la limite des portes. Répartissez votre mortier en commençant par le côté opposé à la porte. Tirez le mortier avec une planche bien droite avant de le talocher. Vous accélérerez ainsi la cadence de travail.


Limite horizontale et constitutifs de la partie sous la chape
Préparation



répartition étape 01
répartition du mortier



étendre le mortier
Vérification


A la fin des travaux, le temps de pause est primordial. Considérez qu’une chape de 4 cm nécessite environ une semaine de temps de pause.

La chape fluide

La chape fluide attire aujourd’hui de plus en plus d’adeptes, car il est facile à mettre en œuvre et permet un enrobage parfait des tuyaux. De par sa fluidité, la chape fluide est autonivélante et ne nécessite donc pas un travail de précision comme c’est le cas de la chape traditionnelle.

Pour information, le mortier de la chape liquide n’est pas seulement un mortier classique avec beaucoup d’eau. Il est nécessaire d’ajouter de l’adjuvant afin que ce dernier ne craquelle pas au séchage. On utilise généralement un superplastifiant.

La composition du mortier est fonction de l’adjuvant utilisé, mais il est vivement conseillée d’utiliser du sable fin. Le temps de pause d’une chape fluide est d’une semaine au minimum.