Comment poser des carreaux sur une dalle extérieure ?

Bruno Caillard

Vous avez décidé de recouvrir votre allée d’une dalle ? Bien que cette tâche ne soit pas difficile, il faut cependant maîtriser quelques paramètres avant de réaliser ce type de travaux.

Pour commencer, il faut bien choisir le type de dalle en tenant compte des conditions climatiques dans votre région. Il faut également tenir compte de la couleur et du type de dalle, sans oublier bien évidemment son aspect technique.

Les outils nécessaires

Pour mener à bien votre projet, il faut que vous ayez les outils et matériaux suivants :

  • Du mortier : vous pouvez utiliser un mortier-colle vendu dans le commerce ou réaliser un mélange sable-ciment.
  • Un marteau : vous aurez besoin de tapoter sur les dalles afin d’évacuer la dalle et le mortier.
  • Un niveau.
  • Une truelle.
  • Un platoir en inox.
  • Un fer à joint N°10.

Préparation d’un ragréage grossier

Il se pourrait que lors du coulage de la dalle de béton, des différences de niveau soient apparues. Or les tomettes ne peuvent pas résister à un dénivellement. C’est pour cette raison qu’il faut aplanir la surface afin que le mortier adhère bien le dallage. Pour ce faire, il faut réaliser un glacis. Il faut alors préparer une quantité suffisante de mortier afin d’égaliser la surface que vous avez à carreler. Il est conseillé de réaliser un glacis plus liquide qu’un mortier classique afin de permettre un lissage régulier. Ensuite, il faut déverser le mortier par portions. Puis, prenez une truelle ou un platoir en inox pour le lisser.


repérage des dénivellées
lissage de la surface de travail


La pose des premières dalles

Les techniques utilisées pour la pose des dalles sont à peu près les mêmes, quel que soit leur modèle. Cependant, le mortier à utiliser doit être plus riche pour permettre une adhérence optimale. Pour la pose des dalles, il faut commencer par tracer deux axes, l’un vertical et l’autre horizontal, sur la surface à carreler pour obtenir le centre de la surface à daller.


Pose du carrelage
repérage de l’axe horizontal


La pose de ces dalles ou du carrelage se fera ensuite autour des deux axes. Cela vous permettra d’avoir une répartition harmonieuse des dalles. Ce sera de part et d’autre de ces axes que se fera la pose des dalles.

Calepinage

Après avoir tracé les axes, il faut déposer suffisamment de mortier pour une bonne prise de la dalle. Selon le niveau que vous avez choisi, il faut que l’épaisseur de mortier soit de 3 à 4 cm. Cela va permettre d’avoir un effet de ventouse au moment de tapoter la dalle pour la faire adhérer au maximum.


vérification de niveau de la première pose
réglage des joints




Maillet
Utilisation d’un maillet

taper le carreau à l’aide d’une batte de carreleur et d’un maillet pour qu’il soit bien ancré




étalage du mortier avant la pose du carreau
Etalage du mortier


vérification du niveau après quelques poses

Il faut par la suite répéter cette opération dalle après dalle en vous servant d’un niveau et en s’éloignant pas des axes pour les premières dalles.

Dans le cas où le mortier durcit alors que les travaux ne sont pas encore entièrement achevés, il faut la mouiller et la mélanger pour fluidifier l’ensemble et la rendre plus souple.

La réalisation des joints entre les dalles

Pour la réalisation des joints entre les dalles, servez-vous d’un mortier classique formé par du sable, du ciment et de l’eau. Il est également possible de vous servir de ciment blanc, quoique les couleurs claires sont plutôt salissantes. Il est aussi possible de vous servir d’un mélange coloré (rosé jaune ton de pierre) préalablement dosé ou enduit. Il faut savoir que le joint est un élément essentiel lors de la pose des dalles extérieures. En effet, les joints sont les garants de la solidité de l’ensemble de la surface dallée et son étanchéité. Il est important que les joints ne laissent pas l’eau s’infiltrer sous les dalles. En effet, l’humidité peut soulever les dalles posées en cas de gel ou de pluie. Dans le cas où les travaux se déroulent en hiver, il ne faut pas maçonner quand les températures descendent en dessous de 5°C. Mais si vous ne pouvez pas arrêter les travaux, il est utile de vous servir de produit antigel dans le mélange.

Pour la réalisation du jointoiement, la technique la plus simple consiste à glisser un peu de mortier ou d’enduit entre les dalles. Pour cette opération, il faut vous servir de fer à joints que vous allez tapoter à petits coups. Grâce à cette technique, vous pouvez supprimer l’air dans le mortier. Cela va aussi permettre d’étaler convenablement le mélange dans tous les interstices à combler. Ne procédez pas au lissage du joint que lorsque ces interstices sont pleins.


jointoiement
Lissage des joints



Dalle extérieure

En parlant justement de joints, il faut savoir qu’il y a plusieurs possibilités. Vous pouvez par exemple réaliser des joints à fleur de dalle ou des joints légèrement creusés. Néanmoins, il ne faut pas seulement tenir compte de l’aspect esthétique. En effet, n’oubliez pas que les joints tiennent un rôle important quant il s’agit de l’écoulement des eaux. Il est donc très important de donner une bonne régularité aux dalles.

Au final, on peut dire que cette opération n’est pas facile à condition de bien respecter le dosage du mortier et la technique de pose des dalles.