Les chemins d’accès en gravillon

Bruno Caillard

Parmi les différents types d’allées de jardin, l’allée en gravillon est celle qui revient le moins cher. Cependant, de nombreuses choses sont encore à connaître et à maîtriser avant de se lancer. Cet article va vous expliquer comment faire une allée gravillonnée.

Le gravillon est un matériau très facile à entretenir. Il est idéal pour l’aménagement d’une allée de jardin ou d’un chemin. Il est en outre relativement bon marché, perméable et offre une grande liberté de configuration. En plus, de nombreux coloris et calibres sont actuellement disponibles sur le marché.
Si vous êtes prêt à donner de votre temps, il est tout à fait possible de réaliser seul une allée en gravier, en particulier s’il s’agit d’une simple allée piétonne. Pour un résultat durable et de qualité, mieux vaut y mettre les formes et suivre une méthode complète.

Matériels et matériaux nécessaires

Vous aurez besoin des matériels suivants :

  • Un cordeau à tracer,
  • Des piquets en bois et de la ficelle,
  • Du gravier pour allée,
  • Une pelle,
  • Un râteau,
  • Une toile anti-racines ou un feutre géotextile
  • Un cutter
  • Un compacteur à plateau vibrant
  • Une brouette

Le feutre géotextile

Feutre géotextile

Encore assez peu employé dans le jardin, le feutre géotextile est à la base un produit employé dans la construction. C’est un tissu formé de polypropylène aiguité. Il s’avère être extrêmement résistant et difficilement perforable. On l’emploie notamment pour séparer le sol naturel des graviers, des sables et des autres sous couches des voies d’accès.
Un feutre géotextile, placé dans l’épaisseur de la couche de sable, empêchera les mauvaises herbes de revenir à la surface de votre allée de graviers ou de cailloux concassés.

La mise en œuvre des chemins d’accès en gravillon

Préparation du sol
  • Délimiter avec précision le tracé de votre future allée.
  • Décapez les mottes d’herbe en retirant en même temps à la pioche les 5 cm de sol qui contiennent les racines.
  • Poursuivez par un décaissage de la terre sur environ 5 cm de plus.
  • A l’aide d’un niveau, vérifiez que les deux côtés de l’allée sont horizontaux. Vous pouvez également laisser l’allée suivre le relief du terrain.
  • Égalisez le sol au râteau.
  • Bien compacter le sol de fondation pour éviter le tassement ou la présence de déflexion sur l’allée.
Pose de la toile anti-racines
  • Poser une toile (également appelée géotextile) dans le fond de l’allée afin d’empêcher que le gravier ne pénètre dans le sol et d’éviter autant que possible l’apparition des mauvaises herbes.
  • Utiliser un cutter pour le découper dans les dimensions voulues.
  • Vous assurer que la toile recouvre toute la surface.
Pose de gravillons
  • Recouvrir la toile anti-racines d’une couche de 5 cm de gros ballasts pour servir de drain.
  • Pour remplir le reste de la fosse, vous pouvez jouer sur les couleurs et les matières : gravier gris ou blanc, ardoise, pouzzolane. Si vous êtes un adepte des pieds nus, opter pour des galets plus arrondis qui n’agressent pas la plante des pieds.
  • Répartir le tout de façon à obtenir une couche épaisse et régulière.
  • Égaliser avec un râteau et tasser à l’aide d’un rouleau compresseur ou d’un compacteur à plateau vibrant.
  • Combler les manques si besoin.

Remarques :
Pour un accès carrossable, comme une entrée de garage, il est crucial de conserver une bonne épaisseur de graviers même s’ils sont bien compactés. Il est conseillé de creuser et de supprimer 30 cm d’épaisseur de terre pour la fondation, tout en prévoyant une pente d’environ 1 à 2 % pour faciliter l’écoulement de l’eau vers l’extérieur. Ainsi, vous pourrez disséminer deux lits de graviers : un premier de graves concassés (0 à 31,5 mm de diamètre) de 20 cm de profondeur et un second de graviers fins (0 à 17 mm de diamètre) de 10 cm.
Plus épaisse, la première couche de granulats garantit la forme et la stabilité de l’ensemble. En général, c’est un mélange de matériaux qui se tasse facilement au rouleau. La seconde, plus fine, assure le drainage des eaux et l’harmonie de couleur du revêtement.

Avantages d’une allée gravillonnée

Une allée gravillonnée vous permet de circuler dans le jardin en évitant la boue et sans vous salir les chaussures.
Le gravillon a l’avantage d’être compact, bon marché et d’exister sous différentes couleurs.
Le gravier pour allée de jardin permet de jouer avec les formes de son allée, son cheminement ou son tracé.

Inconvénients d’une allée gravillonnée

Les inconvénients sont le bruit et la déformation. Le gravier pour allée de jardin n’est pas très confortable pour la marche puisqu’il est assez bruyant lorsqu’on y marche. Il faut aussi ratisser fréquemment si l’on veut garder un bon aspect visuel. En outre, ce type de revêtement demande beaucoup d’entretien.