Implantation des ouvrages

Bruno Caillard

Après avoir terminé les travaux préliminaires, vous pouvez maintenant réaliser l’implantation de votre futur bâtiment. Elle a pour but de matérialiser sur le terrain toutes les grandes lignes de la construction grâce à des chaises d’implantation et des cordeaux.

Avant la réalisation des fouilles pour les fondations et la mise en place des différents éléments de la construction, il est indispensable de réaliser une implantation afin que l’ouvrage soit bien orthogonal et parallèle mais également pour faciliter la mise en œuvre.

Pour la réalisation d’une implantation, il est nécessaire que vous soyez en possession d’un plan de situation, un plan de masse, un plan de géomètre ainsi que d’un plan de fondation. De plus, afin de déterminer les points de repère, il vous faudra réaliser un ou plusieurs plans d’implantation pour matérialiser les contours et les dimensions de la construction.

La technique d’implantation

Pour réaliser correctement une implantation, il vous faudra suivre les étapes suivantes :

  • mettre en place les deux premiers jalons
  • réaliser et mettre en place les chaises ainsi que les piquets ou les jalons restants
  • reporter et fixer les cordeaux sur les chaises avec des pointes
  • vérifier l’équerrage et prendre l’aplomb des points d’intersection des cordeaux

Pour découvrir en détail ces différentes étapes, vous pouvez consulter l’article sur la technique d’implantation.

La méthode d’équerre

C’est une excellente méthode pour parfaire votre implantation si vous n’êtes pas en possession des matériels professionnels de géomètre (niveau de chantier, tachéomètre, théodolite, etc.).
Vous pourrez choisir entre :

  • l’équerrage avec l’équerre de maçon
  • la méthode 3-4-5 ou la méthode par triangulation
  • l’égalité des diagonales

Pour voir comment s’y prendre afin de réaliser à la perfection ses méthodes, vous pouvez l’article sur la méthode d’équerrage