Reconnaissance du sol

Bruno, Yvan

Pour réaliser une construction neuve ou une extension, la première étape à faire est d’étudier le sol qui lui est destiné. Cette étude a pour but de tenir compte des risques que pourraient causer votre terrain mais également de concevoir et de dimensionner en conséquence votre fondation.

Voici un extrait gratuit du GRAND GUIDE DE LA MACONNERIE :

L’étude du sol doit être réalisé en amont du projet dans la mesure où c’est la construction qui doit s’adapter à votre terrain et non le contraire. C’est la norme NF P 94-500 de décembre 2006 qui définit les différentes phases de l’étude qui sont :

  • Etude géotechnique préalable : type G1
  • Etude géotechnique de conception : type G2
  • Etude et suivi géotechniques d’exécution : type G3
  • Etude de supervision géotechnique d’exécution : type G4

Pour un projet de particulier, le type G1 est généralement suffisant. Dans cette phase, on commencera par déterminer les grands ensembles géologiques du terrain afin de dégager les possibles ouvrages à réaliser. Par la suite, le type et les dimensions des fondations ainsi que les caractéristiques de la construction seront étudiées (emprise au sol, nombre d’étages, etc.)

Une étude géotechnique est-elle vraiment obligatoire ?

Etude d’un sol dans un laboratoire

D’une manière générale, elle n’est pas vraiment obligatoire mais est vivement recommandée. Ainsi, la loi ne vous y contraint pas sauf pour certains cas particuliers.
En effet, si votre projet se situe dans une zone à risque ou sensible, c’est-à-dire une zone sismique ou une zone soumise à des mouvements de terrain fréquents (remontée de nappe phréatique, glissement de terrain, phénomène de gonflement et retrait des argiles, route à proximité, etc.), le Plan de Prévention des Risques Naturels (PPRN) en vigueur dans votre commune vous imposera une étude de sol.
Les règlements du Plan d’Occupation des Sols (POS) ou Plan Local d’Urbanisme (PLU) peut également vous contraindre à faire cette étude avant d’obtenir une autorisation de construire. Il est donc important de se renseigner sur ce point auprès de votre commune.
Toutefois, elle devient également obligatoire si vous souhaitez souscrire à une assurance dommages-ouvrage.

Les objectifs d’une reconnaissance de sol

Effondrement d’une habitation en raison d’une fondation non appropriée

Elle permet de :

  • obtenir des renseignements généraux sur le sol : nature, position, épaisseur et pendage des couches (sable, remblai, argile, marne, rocher, etc.), les caractéristiques de la nappe (profondeur, mobilité, agressivité, etc.).
  • identifier ainsi les risques liés à la nature du sol
  • étudier les caractéristiques mécaniques et physi[...]
    ...Il y a une suite !
Pour lire la suite de l'article, devenez Membre PREMIUM
  • Ainsi vous découvrirez :
  • Une étude géotechnique est-elle vraiment obligatoire ?
  • Les objectifs d’une reconnaissance de sol
  • Les risques en ne réalisant pas une étude de sol
  • Les méthodes et les moyens pour la reconnaissance du sol
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :
  • Une enquête préalable
  • Les sondages par tarières métalliques et essais en laboratoires
  • La mesure de la résistivité par géophysique
  • Les mesures de résistance grâce à un pressiomètre ou un pénétromètre
  • Effondrement d’une habitation en raison d’une fondation non appropriée
  • Etude d’un sol dans un laboratoire


  • mais aussi le téléchargement du guide de construction COMPLET au format PDF, les vidéos de formations exclusives, les outils de calculs, les composants SKETCHUP, etc. etc.

    Pour devenir Membre, il suffit d’acquérir un de nos packs en fonction du type de projet que vous souhaitez réaliser :

Les guides de la MAÇONNERIE