Les outils du maçon

Bruno Caillard

Si vous désirez vous lancer dans des travaux de maçonnerie, vous devrez posséder les bons outils. Sans ses outils, le travail du maçon serait impossible.

Mis à part les appareils mécaniques et électriques qui sont relativement récents et qui font gagner beaucoup de temps au professionnel, l’artisan possède de nombreux instruments grâce auxquels il réalise son travail à la main avec précision.
Suivent leur utilité, les outils de maçonnerie peuvent être répartis suivant quatre catégories :

  • les outils de mesure et d’ajustement
  • les outils de gâchage
  • les outils de démolition
  • les divers accessoires

Les outils de mesure et d’ajustement

Le double mètre ruban métallique

C’est un instrument de mesure formé d’une règle graduée flexible et pouvant s’enrouler. Ainsi, il peut aussi servir pour mesurer des surfaces disposant de courbes.

Le fil d’aplomb

C’est une masse de métal (souvent un cône de plomb) attachée à l’extrémité d’un fil et oscillant sous l’action de la pesanteur. Il permet de vérifier l’aplomb des maçonneries.

Le niveau à bulle

Il permet de mesurer l’inclinaison d’un ouvrage par rapport à une base horizontale. Son fonctionnement s’articule autour d’un ou de deux tubes transparents qui contiennent un liquide, généralement jaune, dans lequel est stockée une bulle d’air. C’est cette bulle d’air qui affiche le degré de l’angle formé par l’élément et la surface sur laquelle le niveau à bulle a été positionné.

Le niveau à fioles (niveau à eau)

C’est un matériel composé de deux tubes gradués (tubes en plastique) et reliés par quelques mètres de tuyau translucide. Le tuyau sera ensuite rempli d’eau et le principe des vases communiquant trouve ici une excellente application. La stabilité du liquide déterminera deux points d’un même plan horizontal.

Remarques : Quand vous utilisez un niveau à eau, il faut vous assurer qu’il ne reste pas de bulles d’air dans le tuyau et que ce dernier ne présente pas de pliure qui pourrait bloquer le mouvement de l’eau.

L’équerre du maçon

Elle sert à vérifier les angles droits (perpendiculaires) ou à tracer des angles plans droits.

Le cordeau

C’est une cordelette en coton qui est tendue sur des piquets et qui sert à faire des marquages rectilignes provisoires et à visualiser un plan vertical pour une construction.

Le cordeau à poudre

C’est une cordelette imprégnée de poudre de craie colorée servant à représenter provisoirement une ligne droite sur des chantiers de construction.


Le crayon de maçon

Il est destiné à marquer la pierre, le béton, etc. Il présente une mine dure de 4 à 6H, certains pouvant aller jusqu’à 20H.

La règle de maçon

C’est un outil qui sert essentiellement à vérifier la planéité du travail effectué ainsi que l’état des supports sur lesquels on doit intervenir. Elle est d’une épaisseur de 2 cm, d’une largeur de 10 cm et d’une longueur qui varie selon son utilité.

Les outils de gâchage

L’auge

C’est un récipient dans lequel on prépare les enduits et les plâtres.

Le bac à gâcher

Il a le même usage qu’une auge mais est beaucoup plus large et dispose de rebords moins hauts pour que le maçon puisse réaliser le mortier à la pelle.

La bétonnière

C’est un appareil mécanique qui mélange à lui seul les éléments d’un matériau composite tel que le béton.

Le seau

Il permet de transporter une substance d’un lieu à un autre pour l’incorporer.


La truelle

Elle sert à aplanir le plâtre ou le mortier afin d’obtenir des joints nets.

La truelle berthelet

Elle possède un côté lisse et un coté denté. Le premier côté permet d’araser le plâtre, en particulier les raccords tandis que le second côté permet d’étaler de la colle avant la pose de carreaux de carrelage.

La taloche de plâtrier

Elle est destinée à prendre une grosse quantité de plâtre que vous allez ensuite étaler à l’aide d’une truelle.

La taloche

C’est un outil plat en plastique d’environ 30 sur 20 cm muni d’une poignée et qui sert à aplanir une matière comme par exemple l’enduit, le mortier ou le béton.


Les outils de démolition

Le ciseau de maçon

Il permet de couper les briques et le béton.

La massette

C’est un outil intervenant dans la démolition des petits ouvrages,en plus des ciseaux à brique.

Le burin

C’est un instrument utilisé par le maçon pour raboter une matière et graver des métaux.

Pioche

C’est un outil à main servant à creuser le sol. Elle est composée d’un fer recourbé possédant une extrémité pointue et une autre tranchante ou de deux extrémités pointues.


Les pointes métalliques

Surmontées d’une tête plate, elles sont placées dans les fissures et dans les recoins des constructions avant d’être tapées au marteau ou à la masse sur sa tête afin d’agrandir la fissure et de détruire la construction plus rapidement.

Le marteau-piqueur

C’est un engin portatif, électrique ou pneumatique agité par des secousses. Il permet la destruction locale de matériaux durs tels que les roches, le béton et l’asphalte.

Les divers accessoires

L’échafaudage

il est utiliser pour accéder aux endroits les plus élevés.

La pointe à béton

C’est un clou en acier strié qui sert à fixer des tasseaux, des cadres et des objets légers dans un matériaux dur comme du ciment, du bois dur, de la brique ou de la pierre.

La pelle

Elle facilite le mélange des matières lors de la préparation des matériaux composites dans un bac à gâcher.

La brosse

Elle sert à effectuer les peintures.


La brouette

Elle sert au transport de matériaux ou d’outils.

Cette liste d’outils du maçon n’est pas exhaustive. On ne vous a listé que les outils standards dans la maçonnerie mais il existe aussi des outils qui sont modernes et sophistiqués.