Les liants

Bruno Caillard

En maçonnerie, les liants servent à réunir les agrégats, principalement le sable et les graviers. Il s’agit ici des liants dits "hydrauliques" parce qu’ils ont cette particularité de durcir au contact de l’eau. Ils lient alors le sable et les graviers pour former un matériau très dur : le mortier ou le béton. Selon les travaux à réaliser, il convient de sélectionner les bons produits et de choisir le bon dosage pour obtenir des résultats durables. Voici quelques liants parmi les plus utilisés dans la construction :

  • Le ciment : est le constituant de base du béton et du mortier. Ce "liant hydraulique" permet de coller entre eux les divers granulats. En tonnage, c’est le matériau le plus utilisé dans le monde. C’est une matière pulvérulente, à base de silicate et d’aluminate de chaux, et est obtenue par cuisson. Les matières premières essentielles sont la roche calcaire et l’argile. Elles sont broyées et éventuellement additionnées de produits secondaires. Le clinker, liant des ciments actuellement utilisés, résulte de la cuisson à 1 450°C de calcaire et d’argile concassés. Le mélange obtenu s’appelle le cru et est composé d’environ 80 % de calcaire et d’environ 20 % d’argile. Cette matière forme, avec l’eau ou une solution saline, une pâte plastique liante. Après avoir durci dans l’air ou dans l’eau, cette pâte conserve sa résistance et sa stabilité. Sous forme de poudre mélangée à l’eau, elle permet d’agréger du sable fin pour produire du mortier, des granulats et du béton. Le ciment est caractérisé par sa facilité de mise en œuvre, sa résistance à la compression qui est calculée à 28 jours et sa vitesse de prise. De ce fait, lors de l’emploi de ce matériau, il faut faire attention au temps d’ouverture car le ciment est sensible aux conditions climatiques et peut ainsi prendre prise très rapidement si les conditions environnantes le lui permettent. Le ciment est conditionné dans des sacs de 25 ou 35 kg.
Le ciment

Le ciment est un matériau sous forme de poudre qui devient un liant après le mélange avec de l’eau. Il peut durcir rapidement pour résister ensuite à l’eau. On l’utilise pour la réalisation du mortier ou du béton selon le fait qu’il est mélangé avec du sable fin ou avec des graviers. Il faut savoir qu’il existe des ciments naturels, à l’instar du plâtre, et des ciments artificiels. Son utilisation doit se faire avec précaution car le ciment peut agresser la peau. Le ciment est aussi très sensible aux intempéries. En général, les fournisseurs proposent le ciment sous forme de sac de 25 ou de 35 kg.


Plâtre
Argile
Chaux

Il peut exister plusieurs types de ciment, mais ceux que l’on retrouve très souvent mis en vente sur le marché sont :

    • Le CEM I ou ciment Portland qui contient au moins 95 % de clinker et au plus 5% de constituants secondaires. Les CEM I conviennent pour le béton armé ou le béton précontraint où une résistance élevée est recherchée.
    • Le CEM II A ou B ou Ciment Portland composé qui contient au moins 65% de clinker et au plus 35 % d’autres constituants : laitier de haut-fourneau, fumée de silice (limitée à 10%), pouzzolane naturelle, cendres volantes, calcaire, etc. Les CEM II sont bien adaptés pour les travaux massifs.
  • L’argile : est une matière rocheuse provenant en général de l’altération des silicates. Elle a l’avantage d’être presque gratuite, disponible partout et est très facile à l’emploi. La plupart des sols se composent d’argile avec des proportions de limon, de sable et de gravier. Les plus grosses particules donnent une structure à la terre tandis que l’argile les lie ensemble et prévoit, dans une grande mesure, leur cohésion. Lorsque l’argile est mélangée à de l’eau, elle devient malléable, plastique ou liquide, ce qui permet de la modeler. Lors du séchage, l’argile se fixe et recouvre ses propriétés de cohésion et peut ainsi lier la maçonnerie.


    Les propriétés de l’argile en tant que liant sont généralement faibles par rapport au ciment. Ainsi, les bâtiments situés en terrain instable ont un risque d’érosion, à moins que des précautions de conception spéciales soient prises pour réduire l’exposition à la pluie et à l’humidité. Des stabilisants et d’autres additifs ou des méthodes telles que le compactage et l’optimisation de la taille des grains peuvent être mises en œuvre pour réduire le gonflement, le rétrécissement et la fissuration, augmentant ainsi la force et la résistance à l’eau, permettant alors l’économie dans la construction. L’un des grands avantages de l’argile est le fait que ce soit un matériau qui absorbe l’humidité et la restitue tout naturellement. De plus, elle est résistante et se laisse réparer sans problème.

Il n’y a pas à chercher bien loin puisque vous pourrez facilement trouver de l’argile, même dans votre jardin, sauf si vous habitez en montagne où il n’y a pas de terre. Dans ce cas-là, il faut descendre dans la vallée.


Sinon, des fournisseurs de matériaux naturels proposent de la terre en sac de 50 litres ou en big bags de 1,5 m³ ou 3 m³.

  • Le plâtre : est obtenu par chauffage de pierres à fort pourcentage de gypse et de sulfate hydraté de calcium naturel. Il se présente sous forme de poudre qui est gâchée avec de l’eau et qui durcira lors de la prise. Pour sa mise en œuvre, il a l’avantage de protéger la construction contre les incendies par sa forte résistance au feu et assure une bonne isolation thermique et phonique. De plus, le plâtre naturel est doté de bonnes propriétés absorbantes des polluants de l’air et réduit l’impact de la pollution extérieure en abaissant la teneur de dioxyde de soufre. Mais comme tout autre matériau, il présente quelques inconvénients. En effet, il est vulnérable aux moisissures, notamment dans des conditions favorisant la condensation et produit beaucoup de poussières lors de sa manipulation. Le plâtre est conditionné en sac de 5, 25 et 40 kg sur le marché.
  • La chaux : est utilisée dans la construction depuis l’antiquité. On l’emploie comme liant d’un mortier et elle est aussi utilisée pour la fabrication d’enduits. Pour avoir plus d’informations concernant la chaux, vous pouvez consulter cet article.