La chaux

Bruno Caillard

Dans le domaine des bâtiments, les matériaux utilisés sont nombreux : certains ayant des propriétés spécifiques, d’autres étant polyvalents. La chaux est justement considérée comme un matériau polyvalent. En effet, elle peut être utilisée autant sur un site de construction que sur un site désaffecté. L’utilisation de la chaux s’étend aussi dans le domaine de la décoration. A noter que la chaux provient de la cuisson de pierres calcaires.

Histoire de la chaux

La chaux

La chaux est connue et utilisée depuis longtemps. Pour preuve, les peintures murales trouvées dans les fouilles archéologiques en Egypte sont à base de plâtre et de chaux. Par ailleurs, les romains l’ont aussi utilisée dans de nombreuses constructions : habitations, aqueducs, thermes. Pour info, le nom « calcaire » vient du latin calcarius qui signifie « contient de la chaux ». L’utilisation de la chaux se fait par ailleurs selon de nombreuses techniques et ce, même à notre époque. La polyvalence de la chaux fait que sa notoriété a su traverser le temps. Cependant, la découverte du ciment dans la moitié du XIXè siècle l’a relégué au second plan. Mais la chaux retrouva rapidement sa place au début du XXIe siècle. En effet, le ciment n’est pas compatible avec la maçonnerie de bâtis anciens faits en moellons ou en pierres de taille. Actuellement, la chaux est un matériau incontournable


dans la plupart des constructions. Il faut savoir que la fabrication de la chaux se fait par cuisson, sous une température située entre 900 et 1200°C, de roches calcaires. Après la cuisson, la chaux vive est éteinte dans de l’eau avant d’être broyer.

Utilisations de la chaux dans le bâtiment

La chaux, un matériau sain

Dans le bâtiment, la chaux peut être utilisée à de nombreuses fins.

  • La chaux est utilisée en tant que mortier pour les enduits et les joints extérieurs. Elle est aussi utilisée comme unité de maçonnerie.
  • La chaux est aussi utile dans la réalisation de maçonneries de pierres anciennes, dans le coulis de renforcement ainsi que dans le scellement des dalles.
  • La chaux est également un matériau utile en décoration intérieure. Elle est utilisée notamment à titre d’enduits, de peinture ou encore de badigeons teintés dans la masse avec des pigments organiques et minéraux.

Les plus de la chaux

La chaux présente de nombreux avantages, d’où son côté polyvalent.

  • La chaux est perméable à la vapeur d’eau, de ce fait elle laisse les murs respirer.
  • La chaux peut être appliquée sur tous les supports : façades anciennes en pierre, en brique ou en terre.
  • Quand la chaux est utilisée en tant que plâtre ou de mortier, elle est avantageuse autant dans sa forme plastique que dans sa forme durcie. Dans le premier cas, elle augmente la maniabilité ainsi que la rétention d’eau du plâtre et du mortier. Dans le second cas, elle augmente la dureté de la surface finie, permettant ainsi un ressoudage des fissures fines.
  • Il est possible de modifier la résistance des mélanges à base de chaux en fonction de l’application.
  • Il est possible de créer diverses nuances de couleurs à partir du mortier à la chaux. Pour ce faire, il suffit d’ajouter du sable local ou encore de colorant.
  • Il est possible de créer divers types d’enduits de façade à base de chaux : écrasé, lissé, jeté, gratté ou épongé.
  • Il est possible de créer de nombreuses finitions : mat, satiné, lissé, stuqué, peigné, etc.

Les moins de la chaux

  • La chaux est hautement corrosive. Sa manipulation requiert le port de lunettes, de masques et de gants.
  • Bien que la chaux soit une matière naturelle, il faut savoir qu’elle requiert parfois l’utilisation du ciment ou d’adjuvant pour certaines applications.
  • La transformation de la chaux consomme une énergie importante.

Les divers types de chaux

La chaux est adaptée à toute construction avec des matières naturelles. Selon le type de pierre avec laquelle elle est extraite, il existe deux types de chaux : celle qui ne présente pas de matériaux hydrauliques, issue de pierres fines cuites et concassées et celle qui présente des éléments hydrauliques, issue de pierre plus grossière. On parle respectivement de chaux aérienne et de chaux hydraulique.

La chaux aérienne ou CL 90

La chaux, un matériau issu du calcaire
  • C’est la chaux utilisée pour les enduits en milieu sec, à cause de sa prise à l’air par absorption du CO2 contenu dans l’air ambiant. On la dilue avec de l’eau pour avoir une peinture naturelle : le lait de chaux.
  • Elle présente une prise lente (1 à 2 jours), une qualité qui fait de la chaux le matériau recommandé pour les maçons amateurs.
  • Le mortier à la chaux aérienne peut être conservé pendant longtemps à condition de le mettre dans un récipient et de le recouvrir de quelques centimètres d’eau pour empêcher toute prise d’air. Il est utile par la suite de bien fermer le récipient.

Remarque : Le sigle CL 98 présente une chaux très pure. Il existe par ailleurs deux présentations de chaux aérienne sur le marché : en poudre et en pâte.

La chaux hydraulique ou NHL

  • C’est la chaux utilisée pour les ouvrages extérieurs comme les façades exposées ou encore les dalles. Elle est aussi utilisée pour les travaux dans les pièces humides, notamment dans la salle d’eau et les caves. On l’utilise également en tant qu’enduit isolant au chanvre.
  • Sa prise se fait en deux étapes : à l’eau puis à l’air.
  • La chaux hydraulique ne peut être conservée plus de 24 h.

Remarque : Le chiffre qui suit le signe NHL représente le taux d’hydraulicité de la chaux. Plus le chiffre est élevé, plus la chaux est hydraulique. Sa prise est alors plus rapide et sa résistance mécanique est grande :

  • NHL 2 : très peu hydraulique, utilisé pour les supports tendres comme le pisé, les briques de terre crue et le torchis. Prise : 18 à 24 h.
  • NHL 3,5 : utilisé pour tous les types de travaux comme la maçonnerie générale, les enduits ainsi que les dalles. Prise : 10 à 12 h.
  • NHL 5 : plus hydraulique, utilisé pour la fabrication des dalles. Prise : 3 à 5 h.

La chaux est un matériau de construction naturelle. Elle est vendue sous diverses formes sur le marché. Elle est aussi utilisée à d’autres fins que la construction notamment dans l’industrie.