Les bétons imprimés

Bruno Caillard

Un autre type de béton classé parmi les bétons décoratifs se cache derrière le nom de béton imprimé. Résistant aux chocs et étant adaptable à de nombreux décors, il peut très bien convenir à votre projet.

Béton imprimé

Le béton imprimé est un béton obtenu par l’application en pression d’un moule d’empreinte au moment du coulage, sur la surface fraîche du béton. On y imprime différents motifs en relief tels que des rosaces, du carrelage ou un aspect de pavés. Ce type de béton est aussi appelé béton pochoir ou béton empreinte car les motifs peuvent être réalisés à l’aide de pochoirs enfoncés dans la chape de façon à laisser une empreinte.

Il existe une large gamme de pochoirs, chacun étant propre à chaque fabricant. Le choix des dessins des empreintes est ainsi très varié, ce qui permet d’obtenir tous les types de décors. Ces empreintes permettent d’imiter de façon réaliste les matières naturelles telles que les pierres, les pavés, la brique ou le bois.

Domaines d’application du béton imprimé

Les bétons imprimés servent à l’aménagement de lieux privés mais aussi publics. Ils sont favorisés pour l’aménagement des :

  • Trottoirs, allées, ronds-points, passages pour piétons…
  • Complexes omnisports, établissements scolaires et universitaires…
  • Tarasses, allées de jardin, chemins d’accès à des villas…
  • Accès des portails/garages, piscines…
  • Stations de bus et de taxis, gares de trains et de tramways, stations de métro...
  • Stations-services…

Composition du béton imprimé

Le béton imprimé est un revêtement à base de ciment, de granulats sélectionnés, de pigments et d’additifs d’une grande pureté. Il est appliqué, en combinaison avec d’autres matériaux, sur une surface préparée. Son application se fait par couches sur une épaisseur de 10 à 12 cm ou plus. La couleur du béton imprimé s’obtient par la combinaison des durcisseurs colorés poudrés en surface et l’ajout d’un démoulant coloré permettant d’éviter l’adhésion des empreintes sur le béton frais. Selon le résultat souhaité, une seconde coloration complémentaire peut également être réalisée grâce aux lasures.
Un traitement de finition indispensable est appliqué sur le béton imprimé afin d’imperméabiliser et de fixer les couleurs. Il permet d’augmenter la durabilité de l’ouvrage, de le protéger contre les taches et de faciliter son entretien.

Mise en oeuvre du béton imprimé

Préparation du sol

La préparation de votre chantier est déterminante pour la bonne marche du procédé.

  • Coffrer la surface à couler.
  • Protéger les abords.
  • Tracer à blanc l’emplacement des joints de dilatation.
Coulage du béton
  • Mettre correctement en oeuvre votre béton .
  • Lisser soigneusement la surface du béton.
  • Poudrer le durcisseur minéral coloré pour couvrir la surface totale de la dalle. Une consommation de 5 à 7 kg/m² est à prévoir en fonction du coloris choisi. Plus la couleur choisie est claire, plus il faut prévoir de poudre.
  • Laisser la couleur absorber l’humidité résiduelle du béton jusqu’à ce que la poudre change de teinte.
  • Lisser la surface de votre dalle pour incorporer le durcisseur à la laitance du béton.
  • Saupoudrer plus légèrement la surface une deuxième fois si le gris du ciment réapparaît en fantôme et passer à nouveau la lisseuse.
Marquage de la dalle
  • Lorsque que votre dalle en béton est prête à recevoir votre poids, appliquer, sans exagération, un agent démoulant sur la surface de votre dalle de béton colorée. Le but étant d’éviter que le moule de marquage reste collé au béton et crée un dépôt de couleur plus ou mois accentué dans les creux et les joints du marquage.
  • Positionner le premier moule d’empreinte sur le sol.
  • Marquer la dalle en marchant sur la totalité du moule et en insistant sur les joints de marquage.
  • Emboîter les moules de marquage suivants à la manière d’un puzzle et répéter l’opération de marquage en marchant sur les moules au sol.
  • Lorsque la totalité de votre sol est imprimé, votre travail est terminé jusqu’à ce que l’ouvrage sèche de manière superficielle.

Finition
  • Environ 48 heures plus tard, votre ouvrage est maintenant sec et vous pouvez marcher avec précaution sur votre dalle. Si votre sol supporte un lavage au jet haute pression (faire un essai préalable), procéder au nettoyage afin d’éliminer de façon partielle ou totale la pellicule du démoulant et pour faire apparaître votre dallage définitif.
  • Protéger la dalle de béton marqué avec une résine de finition. Cette dernière s’applique au pulvérisateur en une couche mince et régulière. Ce traitement de surface peut être renouvelé, si nécessaire, après le nettoyage de la dalle.

Avantages du béton imprimé

  • Longévité, résistance mécanique et physico-chimique
  • Grand choix de motifs discrets ou structurés
  • Adaptation aisée à tous les environnements paysagers
  • Forte résistance au trafic, à l’abrasion et aux intempéries
  • Entretien ultra simplifié grâce au traitement de finition : il ne doit être nettoyé qu’avec de l’eau
  • Formes et couleurs personnalisables
  • Couleurs fixées : elles ne décolorent pas face aux UV
  • Annihile la prolifération des végétaux
  • Imperméable : il empêche la pénétration des liquides (huile, café, détergeant…)
  • Applicable sur toute surface, indépendamment de la taille

Inconvénients du béton imprimé

Mal réalisé, le béton imprimé peut avoir tendance à se fissurer. Il est donc conseillé de faire appel à un professionnel pour sa mise en oeuvre, surtout si vous n’êtes pas un excellent bricoleur et si vous souhaitez conserver votre terrasse en bon état durant de longues années.