Les bétons drainants

Bruno Caillard

Choisir le matériau qui sera utilisé pour réaliser une allée est toujours un choix compliqué. En effet, les produits ne manquent pas. Au milieu de ces innombrables matériaux, il y en a un qui commence à faire de plus en plus d’adeptes, il s’agit du béton drainant.


Béton drainant

Le béton drainant est un béton formulé pour obtenir une forte porosité afin de permettre l’absorption et le drainage de l’eau. Il est hautement perméable puisqu’il possède jusqu’à 35 % de porosité. Il permet à l’eau de s’écouler directement dans le sol contrairement aux chaussées traditionnelles comme l’asphalte, le béton régulier et les pavés.
Il est donc très intéressant dans le domaine de la gestion des eaux pluviales et en terme de préoccupation environnementale.

Utilisation du béton drainant

Grâce à sa très haute perméabilité et à sa capacité de drainage, le béton


drainant absorbe les eaux de pluie et facilite leur écoulement naturel dans le sol. Il est alors particulièrement destiné à des usages en milieu urbain et est


adapté pour des chaussées à trafic léger (pistes cyclables, parkings, allées et trottoirs) et des terrains de sport et il peut aussi être utilisé en sous-couche. Il est aussi idéal pour les piscines car le béton drainant ne dispose pas d’une surface glissante même sous l’action de l’humidité. De plus, il ne chauffe pas car il est ventilé, il ne peut pas y avoir de flaque et il ne colle pas aux pieds. Des fois, il est même utilisé comme béton de remplissage ou pour s’opposer aux remontées capillaires.
Chez vous, le béton drainant peut être aménagé sur les allées de votre jardin, le contour de la maison ainsi que les terrasses.

Béton drainant utilisé pour un parking
Béton drainant utilisé en milieu urbain
Béton drainant utilisé pour une allée de jardin


Composition du béton drainant

Comme tout autre béton, le béton drainant est fabriqué à base de ciment, de granulats et de fibres polypropylènes spécialement conçues. On y ajoute un adjuvant, de l’eau et éventuellement un colorant avec du vernis protecteur pour la finition.

Mise en oeuvre du béton drainant

Avant de poser le béton drainant, il faudra tout d’abord préparer le sol avec du gravier pour éviter tout vieillissement prématuré du béton. Il faut qu’il y ait une réservation suffisante pour accueillir le béton. Si ce n’est pas le cas, il faut décaper le sol existant sur une épaisseur d’au moins 15 à 20 cm. Il n’est pas nécessaire d’utiliser un géotextile car le béton ne permet pas le passage des mauvaises herbes et il ne bougera pas une fois installé.
Ne posez pas directement le béton sur la terre, sous peine de voir apparaître à court terme des fissures, des retraits ou des dalles flottantes.

  • Versez une sous-couche de cailloux (0/20 concassés convient) puis compactez-la à l’aide d’une plaque vibrante pour assurer un matériau compact et homogène. Cette sous-couche assurera l’écoulement des eaux de ruissellement.
  • Installez des joints de dilatation pour éviter les fissures du béton, au moins tous les 20 m² ou 5 m linéaires.
  • Ensuite, passez à l’étalage du béton drainant. Il faut l’étaler au râteau et avec des patins de carreleur afin de remplir tous les vides et pour que la zone soit entièrement couverte.
  • Puis, claquez avec des raquettes chaussées aux pieds (ce qui n’est pas le cas du béton traditionnel). Ceci permet la conservation de la perméabilité du support.
  • En finition, vaporisez un protecteur de surface pour le protéger des intempéries et des UV.
  • Laissez sécher 5 jours avant d’appliquer le vernis ou la résine de finition. L’application se fait uniquement par temps sec.

Toujours respecter les temps de séchage : quelques heures avant de marcher dessus et jusqu’à une semaine avant d’y rouler.

Avantages du béton drainant

  • Le béton drainant réduit l’impact des installations urbaines sur le cycle de l’eau. Comme il est perméable, l’eau peut s’infiltrer dans le sol et non se diriger dans les caniveaux et les égouts.
  • Il évite ainsi la saturation du réseau de traitement des eaux pluviales, réduisant les risques d’inondation.
  • Le béton drainant est hautement résistant. Il est prévu pour durer plusieurs dizaines d’années, contrairement à l’enrobé qui est prévu pour durer seulement une dizaine d’années.
  • Il est antidérapant, vous empêchant de glisser par temps humide.
  • Il ne chauffe pas : sa température baisse grâce à sa ventilation naturelle.
  • Sa granulométrie fine permet un certain confort lorsque vous êtes pieds nus (autour des piscines). Il ne suinte pas et ne colle pas aux pieds ou aux pneus de voiture.
  • Il est sans odeur

Inconvénients du béton drainant

  • Le phénomène de colmatage
  • Une risque de pollution accidentelle de la nappe
  • La nécessité d’un nettoyage quotidien, surtout le désherbage