Le béton désactivé

Bruno Caillard

Le béton désactivé est surtout un béton d’esthétique. Le gravier apparent donne un effet naturel qui change la couleur blanche ou grise du béton traditionnel. Aussi, il est possible de créer des motifs en utilisant différentes grosseurs de graviers ou différentes couleurs de sable. C’est l’option idéale si vous voulez embellir votre jardin.

Le béton désactivé est une technique spécifique de coulage de béton. Le béton désactivé est obtenu par pulvérisation d’un désactivant sur la surface fraîche d’un béton au moment du coulage pour éliminer la couche superficielle du mortier de surface. Au final, on obtient un béton à l’aspect gravillonné.
C’est un ouvrage de maçonnerie utilisé dans un jardin pour constituer des allées, des terrasses ou pour délimiter des zones particulières.

Utilisation du béton désactivé

Le béton désactivé fait partie de la famille des bétons décoratifs. Ils sont particulièrement utilisés pour les revêtements en extérieur, par exemple pour décorer les piscines, les allées de jardin ou les terrasses.

Composition du béton désactivé


Béton désactivé

La composition du béton désactivé est la même que celle du béton normal, à la différence que dans le béton désactivé, on emploie de gros graviers également connus sous le nom de granulats. Le béton désactivé peut aussi être composé de galets de teintes diverses. Vous pouvez améliorer votre béton désactivé lorsque vous choisissez la texture du gravier. Un gravier en galet donnera une sensation douce sous les pieds nus, tandis qu’un gravier rugueux sera idéal pour une surface antidérapante.
Le ciment utilisé pour les galets ou les graviers est de couleur grise ou blanche. Il est possible d’agrémenter le revêtement de sol selon vos besoins. Il suffit pour cela d’associer les couleurs avec les autres matériaux.
Le dosage est le même que pour un béton ordinaire dosé à 350kg/m3. Pour 100 litres de béton, ce qui est idéal pour les dalles et les terrasses, on a besoin de 35 kg de ciment, 50 litres de sable, 80 litres de gravier et 17,50 litres d’eau. Ensuite, pour réaliser du béton désactivé, il faut utiliser un retardateur de prise en veillant à suivre la notice d’utilisation.

Mise en oeuvre du béton désactivé

Préparation du sol

Protéger les abords du chantier.
Bien compacter le sol.
Placer les coffrages et régler leur hauteur pour qu’ils correspondent exactement à la future épaisseur de la dalle.
Prévoir ensuite des joints de dilatation en plaçant des baguettes spécifiques en plastique autour de chaque point singulier et tous les 2 ou 3 mètres linéaires.

Coulage du béton

Dans une bétonnière, ajouter les composantes sèches, c’est-à-dire le ciment, le sable et le gravier.
Mélanger et verser l’eau petit à petit jusqu’à ce que le mélange soit fluide et uniforme. Si votre béton est trop liquide, il est considéré comme défectueux. Il faudra alors recommencer.
Étendre le béton sur la surface et égaliser le tout avec un râteau.

Mise à niveau de la dalle

Lisser la surface jusqu’à ce que les cailloux ne soient plus visibles.
Talocher au fur et à mesure.
Vérifier avec un niveau le plan de votre béton.

Finition

Pour avoir l’aspect si particulier du béton désactivé, une fois le dallage posé, il faudra l’asperger d’un liquide désactivant.
Après cette opération, il faudra ensuite laver le béton fraîchement posé avec un nettoyeur haute pression. Cette procédure vous permet de laisser apparaître les granulats.

Remarques

  • Les joints de dilatation sont indispensables pour éviter la déformation de l’ouvrage
  • Lors du talochage, préférer l’utilisation d’une taloche métallique à une taloche plastique afin d’éviter l’effet de ventouse et la remontée des fines
  • La boue du lavage contient des produits chimiques : elle est donc polluante. Il faut alors récupérer l’eau afin d’éviter qu’elle ne rejoigne le réseau public des eaux usées
  • Le jet d’eau à haute pression est très puissant. Quand vous nettoyez votre béton, suivez un tracé méthodique et continu pour que l’effet soit égal sur toute la surface
  • Un rinçage sans pression à la fin du lavage préviendra la formation d’un léger voile de ciment sur vos graviers

Avantages du béton désactivé

Ce type de revêtement est plus esthétique qu’une simple dalle de béton classique. Si on veut ajouter une touche décorative à son extérieur, ce type de béton est une alternative très intéressante. Les diverses possibilités dans le choix des granulats et des couleurs des fonds ouvrent de nouvelles perspectives en matière de décoration. Avec un large choix de pigments colorés disponibles, le résultat est encore plus exceptionnel. Par ailleurs, le béton désactivé est résistant aux chocs thermiques. Il est très facile à entretenir et son aspect perdurera de longues années sans qu’il y ait trop d’efforts à fournir.
Enfin, le béton désactivé est robuste et possède une capacité antidérapante. Il se révèle d’ailleurs être pratique pour les personnes à mobilité réduite.

Inconvénients du béton désactivé

L’aménagement du béton désactivé n’est pas une simple affaire et s’avère être assez onéreuse. Il faut notamment prévoir une évacuation des eaux de surface.