Les bétons chauffés

Bruno, Yvan

Voici un extrait gratuit du GRAND GUIDE DE LA MACONNERIE :

Il est important de bien différencier les « bétons chauffés » des « bétons chauds ».
Les bétons chauffés sont en général malaxés à une température ordinaire et sont soumis, après leur mise en œuvre, à un chauffage assez intense dans le but d’accélérer la prise ainsi que le durcissement. La température du béton en cours de chauffage est de l’ordre de 60 à 70°C.
Par contre, les bétons chauds sortent chauds du malaxeur, notamment grâce au chauffage de l’eau de gâchage, et sont principalement utilisés pour éviter les risques de gel en cas de bétonnage en temps froid.

Composition

Les ciments utilisés doivent impérativement présenter une chaleur d’hydratation élevée. Les ciments conseillés sont les CEM I et CEM II de classes 52,5 - 52,5 R ou tout au moins de classe 42,5 R du fait de leur forte réaction exothermique participant à l’augmentation de la température et réduisant ainsi le temps de traitement. Les CEM III et CEM V ne sont pas utilisables du fait de leur sensibilité à la dessiccation.
Les granulats peuvent être dosés de la même manière que pour les bétons traditionnels.
Le rapport eau-ciment lors de la composition devra être faible lors de l’emploi d’adjuvants plastifiants ou de super-plastifiants réducteurs d’eau car cela permet d’avoir une bonne maniabilité du béton.
Tout autres adjuvants et additions peuvent également être ajoutés afin d’améliorer la qualité du béton.

Les phases dans un cycle de chauffage

Les phases dans un cycle de chauffage

On distingue 4 phases bien distinctes :

  • Phase de préprise

La durée de cette phase est généralement comprise entre 1 et 4 heures. Cette durée dépend en grande partie de la température initiale du béton. En effet, plus cette température est faible, plus la durée s’allonge. De plus, plus la vitesse de montée et la valeur maximale de la température seront élevées, plus la durée sera également longue.

  • Phase de montée en température

Cette montée en température doit tout au plus être limitée à 20°C par heure afin d’éviter une mauvaise hydratation du ciment qui pourrait provoquer une fissuration mais surtout une baisse considérable de la résistance.

  • Phase isotherme

Durant cette phase, la température est maintenue constante avec un maximum de 80°C à ne surtout [...]

...Il y a une suite !
Pour lire la suite de l'article, devenez Membre PREMIUM
  • Ainsi vous découvrirez :
  • Composition
  • Les phases dans un cycle de chauffage
  • Phase de préprise
  • Phase de montée en température
  • Phase isotherme
  • Phase de refroidissement
  • Mise en œuvre
  • Utilisation des bétons chauffés
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :
  • Les phases dans un cycle de chauffage


  • mais aussi le téléchargement du guide de construction COMPLET au format PDF, les vidéos de formations exclusives, les outils de calculs, les composants SKETCHUP, etc. etc.

    Pour devenir Membre, il suffit d’acquérir un de nos packs en fonction du type de projet que vous souhaitez réaliser :

Les guides de la MAÇONNERIE