Le bétonnage par temps chaud

Bruno Caillard

Les conditions climatiques lors de la mise en œuvre du béton ont une grande influence sur sa qualité finale.

Il est important de savoir que le béton est très sensible aux températures élevées. Il convient donc de se préoccuper de cette sensibilité dès la préparation du béton, puis durant son transport, sa mise en œuvre, son durcissement et sa cure jusqu’à maturité.

Conséquences d’une augmentation de la température sur le béton


Apparition de fissures

L’augmentation de la température peut causer :

  • une perte de maniabilité. En effet, chaque constituant du béton va y participer, chacun de manière différente, en fonction de leur dosage et de leur chaleur massique.
  • une accélération de la prise et du durcissement ;
  • une évaporation plus importante de l’eau de gâchage ;
  • une accentuation des effets de retrait et donc de l’apparition des fissures ;
  • une augmentation de la porosité ;
  • une chute des résistances.

A quel moment doit-on prendre des précautions lors d’un bétonnage par temps chaud ?



En règle générale, pour réussir son bétonnage, des dispositions sont à prendre dès que la température ambiante mesurée sur le chantier est durablement supérieure à 25 °C. Au dessus de 35 °C, les dispositions sont encore plus contraignantes.

Durant la mise en oeuvre du béton, la température doit être aussi basse que possible et ne peut en aucun cas être supérieure à celle prescrite par le tableau des températures acceptables à la mise en place du béton issu de la norme CSA A23.1.

Tableau des températures acceptables à la mise en place du béton

Épaisseur de la sectionTempérature minimale Température maximale
< 0,3 m 10 °C 35 °C
0,3 à 1 m 10 °C 30 °C
1 à 2 m 5 °C 25 °C
> 2 m 5 °C 20 °C

Remarque : La température du béton à haute performance ne doit jamais être supérieure à 25 °C.

Quelques précautions simples pour corriger les effets liés à des températures élevées

  • La préparation du béton


Maintien du béton humide

Si vous préparez un béton sur le chantier, vous pouvez limiter l’accélération de la prise en utilisant :

    • des granulats propres et humides
    • de préférence des ciments à faible chaleur d’hydratation du type 32,5
    • de l’eau fraîche (si nécessaire, la refroidir avec de la glace)
    • un retardateur de prise pour compenser l’effet accélérateur de la chaleur
  • La mise en œuvre

Mettre en œuvre le béton dans des délais très courts après sa fabrication et aux heures les plus fraîches de la journée.
Afin de protéger le matériau contre la dessiccation, utiliser une cure adéquate ou maintenir la surface du béton humide en l’aspergeant régulièrement ou en la recouvrant de paillasson (durant un à sept jours, en fonction de la météo).