Le béton autoplaçant (BAP)

Bruno, Menja

Depuis leur apparition au Japon à la fin des années 80, les bétons autoplaçants ont été progressivement utilisés partout en Europe. Leurs qualités les destinent à un bel avenir dans de nombreuses applications, qu’il s’agisse des bétons prêts à l’emploi ou ceux préfabriqués en usine.

Voici un extrait gratuit du GRAND GUIDE DE LA MACONNERIE :

Un béton autoplaçant (BAP), aussi nommé béton auto-nivelant (BAN) ou encore béton auto-compactant, est un béton très fluide, homogène et stable qui est mis en œuvre sans vibration (la compaction des BAP s’effectuent seulement par l’effet de la gravitation) et conférant à la structure une qualité au moins équivalente à celle correspondant aux bétons classiques mis en oeuvre par vibration. Les BAP se distinguent des bétons ordinaires principalement par leur importante fluidité qui est une caractéristique tant recherchée dans le domaine de la construction afin de faciliter la mise en œuvre du béton sur les chantiers.


Composition du béton autoplaçant


Béton autoplaçant

Les constituants des BAP peuvent être assez différents de ceux des bétons ordinaires. Ils peuvent différer tant par leurs proportions que par leur choix. Étant donné le mode de mise en place des BAP, les constituants entrant dans la fabrication du BAP, selon leur utilisation, peuvent être divisés en trois catégories, à savoir les matériaux de base (ciment, granulats et eau de gâchage), les additions minérales ainsi que les adjuvants chimiques.
Comme le béton léger se caractérise par un volume de pâte élevé, le volume de granulats présents dans la composition est ainsi moins important que dans un béton ordinaire, ce qui réduit les éventuels frottements. Ceci permet donc au mélange d’être plus fluide, facilitant ainsi le remplissage des coffrages.
Les adjuvants sont essentiels dans la composition des BAP. Les adjuvants utilisés lors de la composition du BAP sont les superplastifiants qui favorisent aussi l’obtention d’ un mélange très fluide.

Mise en œuvre du béton autoplaçant

Le BAP se fabrique et se façonne de la même manière que le béton ordinaire. Une particularité du BAP est le fait que son ouvrabilité est temporaire. A la fin du coulage, le béton doit en effet être encore suffisamment fluide pour conserver ses propriétés autoplaçantes. En outre, le BAP ne doit absolument subir aucune vibration étant donné que celles-ci peuvent entraîner la ségrégation du béton. En fonction du domaine d’application du BAP et des exigences spécifiques supplémentaires qui lui ont été imposées, il convient éventuellement d’effectuer quelques essais supplémentaires avec du béton frais sur un nombre limité d’échantillons. Néanmoins, il y a quelques précautions à prendre en compte lors de la mise en œuvre du BAP :

  • Prévoir des coffrages étanches et rigides qui résisteront à la poussée du BAP
  • Bien gérer la vitesse de coulage du béton qui ne doit pas être excessive afin d’éliminer les excédents d’air
  • Limiter la hauteur de chute du béton lors du coulage
  • Protéger le béton quand il est encore frais à l’aide de cures pour empêcher l’eau de s’évaporer trop rapidement et de créer des fissures
  • Appliquer un contrôle visuel durant la mise en [...]
    ...Il y a une suite !
Pour lire la suite de l'article, devenez Membre PREMIUM
  • Ainsi vous découvrirez :
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :
  • Béton autoplaçant


  • mais aussi le téléchargement du guide de construction COMPLET au format PDF, les vidéos de formations exclusives, les outils de calculs, les composants SKETCHUP, etc. etc.

    Pour devenir Membre, il suffit d’acquérir un de nos packs en fonction du type de projet que vous souhaitez réaliser :

Les guides de la MAÇONNERIE