Les bétons armés

Bruno, Menja

Le béton est un matériau reconnu pour sa résistance à la compression mais aussi par le fait qu’il ne supporte pas bien la traction. Pour y remédier, les chercheurs ont essayé de trouver la solution. C’est ainsi que l’acier a été mis en avant car c’est un matériau résistant à la fois à la traction et à la compression. La fusion de l’acier et du béton permet donc d’obtenir un matériau résistant à la compression mais aussi à la traction.

Voici un extrait gratuit du GRAND GUIDE DE LA MACONNERIE :

Le béton armé est un béton dans lequel est incorporée une cage d’armatures métalliques afin d’obtenir un béton renforcé. La fusion du béton et de l’acier permet au béton armé d’être à la fois résistant à la compression ainsi qu’à la traction.

Composition du béton armé


Béton armé

Le béton armé est composé de béton ordinaire fait avec du ciment, des granulats et de l’eau auquel sont ajoutées les armatures métalliques. Le dosage du béton pour le béton armé nécessite un peu plus de ciment que le béton classique. Ainsi, on suit généralement le dosage suivant :

  • 25 kg de ciment
  • 50 kg de sable (environ 40 litres)
  • 75 kg de graviers (environ 50 litres)
  • 10 litres d’eau



    La composition des armatures des bétons armés peuvent varier. En effet, les armatures peuvent être en acier carbone ou en acier inox. Les aciers se présentent sous forme de barres à haute adhérence de grande longueur (souvent 12 m) et dont les diamètres commerciaux sont compris entre 6 et 40 mm.

Principe de fonctionnement du béton armé

Dans une structure en béton armé, les aciers principaux sont situés dans les parties tendues de béton pour compenser la mauvaise résistance du béton en traction. Puisque le béton est un matériau qui résiste bien à la compression mais particulièrement mal à la traction et que l’acier, lui, est un matériau qui résiste autant à la compression qu’à la traction, toute la difficulté de réussir un béton armé réside dans les calculs et la disposition des armatures en acier. La conception de l’armature nécessite en effet différents calculs de manière à répartir au mieux le poids.

Dispositions courantes de ferraillage

Dans un ferraillage, il existe plusieurs types d’armatures :

  • Les aciers principaux qui reprennent les efforts dans les parties tendues du béton ;
  • Les aciers transversaux pour reprendre les effets de l’effort tranchant et/ou de la torsion ;
  • Les aciers de montage.

Utilisation du béton armé

Ce béton amélioré est fréquemment utilisé dans les ouvrages de génie civil, plus précisément les ouvrages demandant une résistance élevée à la traction tels que :

  • Les poutres :
    Les poutres sont renforcées par des armatures longitudinales ayant pour but de redonner au béton sa forme initiale après un effort de traction.
  • Les poteaux :
    Les poteaux sont armés par des armatures transversales et longitudinales installées afin la stabilisation de la structure.
  • Les dalles :
    Les dalles en béton armé sont souvent constituées de treillis soudés déposés dans la partie inférieure de la dalle.
  • Les voiles :
    Les voiles sont des murs en béton qui peuvent être armés ou non armés.
  • Les poutres-voiles ou parois fléchies :
    Les poutres-voiles sont des poutres de grande hauteur. Elles sont armées en partie basse par un tirant qui reprend la traction et par des armatures horizontales et verticales qui reprennent les effets du cisaillement.
  • Les fondations
    Les semelles sont armées d’une nappe d’acier en partie basse.
    Les radiers se comportent comme des dalles à l’envers. De façon analogue, ils sont armés d’une nappe haute et d’aciers en partie basse au niveau des longrines, des voiles ou des poteaux.
    Les pieux sont, suivant les cas, armés ou non armés par des d’aciers longitudinaux et transversaux.
  • Les murs de soutènement
    Ils sont armés par des aciers longitudinaux conçus pour reprendre les efforts de flexion.
  • Les silos, les réservoirs, les toitures (ouvrages en béton à surface non plane)
    Ils peuvent être armés d’une seule nappe d’armatures localisée au milieu ou bien de deux nappes, une sur chacune des faces.

Mise en oeuvre du béton armé


Coffrage en bois d’une dalle

Pour obtenir un béton armé, plusieurs étapes sont à suivre :

Mettre en oeuvre une structure temporaire en bois ou en acier dans laquelle on coule le béton afin qu’il prenne la forme désirée et qu’il soit protégé durant le temps de[...]

...Il y a une suite !
Pour lire la suite de l'article, devenez Membre PREMIUM
  • Ainsi vous découvrirez :
  • Composition du béton armé
  • Principe de fonctionnement du béton armé
  • Dispositions courantes de ferraillage
  • Utilisation du béton armé
  • Mise en oeuvre du béton armé
  • Avantages du béton armé
  • Inconvénients du béton armé
  • Quelques définitions pertinentes en béton armé :
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :
  • Béton armé
  • Le montage
  • Treillis soudé
  • Le bétonnage
  • La coupe
  • Coffrage en bois d’une dalle
  • Le façonnage


  • mais aussi le téléchargement du guide de construction COMPLET au format PDF, les vidéos de formations exclusives, les outils de calculs, les composants SKETCHUP, etc. etc.

    Pour devenir Membre, il suffit d’acquérir un de nos packs en fonction du type de projet que vous souhaitez réaliser :

Les guides de la MAÇONNERIE