Mise en oeuvre des pieux

Bruno Caillard

Le pieu est une fondation élancée qui reporte les charges de la structure sur une couche de terrain plus résistante et apte à supporter les charges sans risque de rupture ou d’enfoncement du sol.

Il y a plusieurs façons de mettre en œuvre un pieu mais le choix doit se faire en fonction des caractéristiques attendues du pieu en question. Ici, nous comptant deux (02) différents types de mise en œuvre qui sont :

  • les pieux préfabriqués
  • les pieux coulés sur place

Les pieux préfabriqués

Les pieux préfabriqués sont des pieux prêts à l’emploi constitués d’un seul ou de plusieurs blocs que l’on assemblera au fur et à mesure qu’on les enfonce. Ces pieux sont généralement mis en place par la technique de battage, par vibration ou par enfoncement hydraulique.

Pour le cas de la technique de battage, les pieux les plus utilisés dans ce domaine sont les pieux en béton armé, en bois, en acier ou même en béton précontraint.


Pieu enfocé
Battage


Mise en oeuvre

  • Leur mise en œuvre est effectuée à l’aide d’un engin de battage qui enfoncera le pieu jusqu’à obtention d’un « refus ». Afin de protéger les pieux contre l’émoussement ou d’éventuels endommagements, on enveloppe la tête d’une pointe en acier et le bout d’une ceinture en acier que l’on appelle « casque de battage » que l’on retirera après le battage.
  • Pour la technique d’enfoncement par vibration, on utilise généralement les pieux en acier pour avoir une bonne réaction. Ces vibrations font dissiper la terre sur la pointe des pieux et facilitent l’enfoncement sans aucune force de battage. On arrête lorsque l’on obtient un refus prématuré.

Une fois que le pieu est mis en place, on casse la tête. C’est ce qu’on appelle le « recépage ».

On peut aussi les mettre en place en exécutant une excavation. On introduit alors le pieu puis on recouvre les vides par de la terre.


Excavation
Pose du pieu
Combler les vides


Pour la technique de l’enfoncement hydraulique, les pieux doivent être en acier. Ils sont enfoncés par un vérin hydraulique que l’on associe à une mâchoire métallique. Celle-ci s’agrippe au pieu pour l’enfoncer puis on la relâche quand le vérin reprend sa position initiale.
L’avantage de cette technique est qu’elle ne fait aucun bruit et ne nécessite aucune vibration.

Les pieux coulés sur place

Les pieux coulés sur place sont exécutés directement sur le chantier. Ils sont en béton armé. Cette technique part du principe qu’il faut creuser un trou puis couler le béton à l’intérieur. On peut procéder de deux façons différentes :

  • soit on fait le coulage avec maintien des parois,
  • soit on le fait sans maintien des parois. A l’aide d’un engin d’excavation, on creuse le trou puis on met en place les armatures et ensuite on coule le béton.


Excavation
Pose du ferraillage
Coulage du béton


On peut aussi introduire des buses en béton ou bien des tubes en acier pour soutenir les parois de l’excavation. Puis, on pose les armatures et on effectue le coulage.


Excavation
Mise en place de la buse
Pose du ferraillage
Coulage du béton


Il existe un autre procédé qui consiste à réaliser le coulage en même temps que l’excavation. On extrait la terre à l’aide d’une vis géante que l’on fait ensuite remonter à la surface et simultanément, on injecte un coulis de béton avec les petits ports qui se trouvent sur la vis.

L’injection peut être effectuée par un tube métallique que l’on enfonce par battage. Le béton est alors coulé en même temps que l’enfoncement du tube. Celui-ci est ensuite retiré.


Battage
Battage et injection
Injection finie


On peut toutefois faire un pieu enrobé. On réalise une fosse puis on y introduit un tube métallique et pour finir, on remplit les vides avec du béton.


Excavation de la fouille
Pose du tube


Coulage du béton
Vue générale
  • Hp : longueur du pieu
  • Bp : largeur du pieu