Désordres dans les fondations

Bruno Caillard

Une bonne fondation assure la stabilité ainsi que la longévité de la construction. Toutefois, à cause de facteurs naturels ou de l’instabilité du sol, il arrive que la construction vienne à se fissurer voire à s’effondrer dans les cas les plus graves. Voici justement les divers cas de désordres dans les fondations.

Divers types de désordre dans les fondations


Profondeur de mise hors gel

L’eau crée de nombreux désordres dans les fondations, à savoir :

  • L’affouillement : ce cas se présente quand la fondation n’est pas suffisamment profonde, les eaux de surfaces vont alors la désordonner.
  • Le gel peut aussi avoir un impact sur les fondations. Il gonfle en effet le sol, ce qui aura pour effet le soulèvement du bâtiment. Cependant au moment du dégel, le sol pourrait retrouver son niveau initial provoquant généralement des fissures. A noter que les fondations construites sur des sols argileux connaissent souvent ce problème de gonflement de terrain quand elles se trouvent près d’une nappe phréatique. Pour éviter ce risque, les fondations doivent être situées à une profondeur H comprise entre 50cm et 1m (région froide, terrain en altitude).
  • Réduction de la force portante du sol, surtout s’il s’agit d’un terrain argileux, étant donné que l’argile se ramollit quand il est en contact avec l’eau.

Dégât provoqué par les remblais


Portances hétérogènes des fondations

Les remblais sont utiles pour niveler la surface ou encore pour l’aplanir. Néanmoins, cette structure n’est pas favorable pour les fondations, de nombreux désordres pouvant se présenter, surtout si les remblais sont récents ou d’épaisseur variable ou encore s’ils ne sont que partiels au dessous de la construction. Des remblais insuffisamment compressés ou encore ceux qui compriment un terrain naturel sont à l’origine des désordres des fondations. Plusieurs cas de désordres peuvent se présenter :

  • Désordre sur des fondations hétérogènes : ce cas se présente quand la construction est bâtie à la fois sur un sol déjà en place et sur un sol remblayé. Il arrive alors que la construction présente des fissures ou des faux aplombs.
  • Désordre sur un terrain compressible remblayé : la technique de remblayage d’un terrain requiert un compactage minutieux du sol à chaque fois que du remblai y est ajouté. Cependant, le remblai peut être à l’origine d’une surcharge importante du sol en profondeur surtout s’il est compressible (cas fréquent dans les anciennes marécages remblayées pour devenir des zones industrielles ou marécageuses).
  • Désordre par frottement négatif : De par leur densité, les remblais peuvent enfoncer les fondations sur pieux superficielles et profondes. Deux cas peuvent se présenter : si le terrain d’origine est compressible, l’ajout de remblai va créer un frottement négatif, s’ajoutant ainsi à la charge transmise. Par contre, si la pointe du pieu est en contact avec une couche compacte, le pieu pourrait se casser suite à un frottement négatif.
  • Désordre par glissement du sol : quand on remblaie un sol argileux en pente ou tout autre terrain peu consistant, il pourrait y avoir glissement de sol. Cela se présente aussi quand un mur de soutènement est bâti sur un sol peu consistant.
  • Désordre suite à des poussées obliques au niveau des fondations profondes : si les remblais sont réalisés sur un terrain en pente et peu compacte, des poussées obliques peuvent déformer le pieu en cas de surcharge.

Le désordre dans les fondations provoqué par un sol peu porteur


Glissement sous un mur de soutien
Glissement induit par un remblai sur une pente
Pression induite par un remblai sur des pieux


Quand les fondations sont réalisées sur des sites alluvionnaires (alternance de sol compact et de sol mou), des cas d’instabilité peuvent se présenter, provoquant forcément des désordres dans les fondations à savoir :

  • Le désordre dans les fondations dû à une instabilité superficielle du sol : il y a glissement de terrain ayant un impact (cas d’un sol argileux sur un sol dur).
  • Le désordre dans les fondations provoqué par une instabilité en profondeur du sol : ce cas se présente quand la construction est réalisée aux alentours de carrières miniers ou encore sur des terrains gypseux. Pour ce dernier cas, il faut savoir que le gypse se dissout au contact de l’eau, créant alors des cavités pouvant avoir un impact sur les fondations en profondeur.

Le désordre dans les fondations provoqué par l’attaque des fondations

Il arrive que les fondations présentent des dégradations au fil du temps. La gravité des dégradations dépend cependant du type dans les fondations. Ainsi, dans le cas des pieux en bois (anciennes constructions), les fondations peuvent présenter des pourritures liées à des champignons sur les parties non immergées dans le sol. Des attaques d’insectes peuvent aussi créer un désordre au niveau des pieux en bois. Quand aux fondations métalliques, la corrosion peut apparaître au fil des années surtout quand les fondations sont en contact avec une nappe phréatique.

Prévention et réparation des désordres dans les fondations

Si les fondations présentent des défaillances, les travaux à réaliser dépendent de l’origine du désordre. Mais pour éviter des travaux de réparation coûteux, le mieux serait d’adapter ses fondations au type de sol.

  • En cas de désordre dans les fondations par affouillement, il faut réaliser une reprise en sous-œuvre, des travaux de réparation très onéreux.
  • Pour les constructions dans les montagnes, il est recommandé de réaliser des fondations hors-gel en plaçant les fondations à 50 à 100 cm de profondeur.
  • Pour éviter le désordre dans les fondations par frottements négatifs, il est utile de procéder à un chemisage de chaque pieu.
  • Pour les constructions près d’une carrière minière, il est recommandé de consulter les cartes pour repérer les éventuelles cavités en dessous de votre terrain, la mise en place des piliers maçonnés est alors requise. A noter que pour les constructions sur Paris, il existe des cartes à échelle de 1/1000 qui montre les diverses carrières.
  • Dans le cas d’une construction sur un terrain gypseux, le désordre des fondations peut être évité en consolidant les cavités ou en adoptant des fondations profondes.
  • Pour prévenir les affres du temps sur les fondations, le crésotage est requis pour les pieux en bois tandis qu’une surépaisseur d’acier est préconisé pour les fondations métalliques.

A noter que certaines plantes ont un pouvoir fixateur. Elles sont justement conseillées pour retenir le sol sur un terrain en pente.