Portail coulissant

Bruno Caillard

Un portail coulissant vous permettra de gagner de la place si votre propriété est exiguë. Il offre également un meilleur confort d’utilisation.

Opter pour un portail coulissant est la solution idéale si l’accès à votre propriété est en pente d’environ 10% et que l’espace est assez réduit.


Exemple de portail coulissant

Comme son nom l’indique, il coulisse et effectue un mouvement latéral le long d’un rail ou d’une crémaillère. Ainsi, il ne présente qu’un seul vantail. Toutefois, un portillon peut y être intégré pour rendre l’accès plus facile si vous êtes à pieds sans que vous ayez à ouvrir entièrement le portail. Son installation peut s’effectuer sur la partie extérieure ou intérieure des piliers et peut être à refoulement droit ou gauche en fonction de la configuration de votre terrain.

Avantages et inconvénients d’un portail coulissant

Avantages

S’ouvrant facilement et latéralement, il vous permettra de gagner du temps et aucun empiétement vers l’intérieur de votre propriété ne sera constaté. De plus, il permet de conserver toute la largeur entre les deux piliers contrairement à un portail battant.
Coulissant sur un rail, il est facile de le pousser à la main sans faire de gros efforts. De plus, il peut être automatisé.
Il s’insère parfaitement dans les endroits étroits, dans les entrées en pente et dans les cours de stationnement ayant une petite surface.
Tout en étant très esthétique, sa largeur peut atteindre 7 m.
Enfin, vous aurez la possibilité de choisir entre un portail coulissant en bois naturel ou composite, en PVC, en acier, en fer forgé ou en aluminium.

Inconvénients

Exemple de portail coulissant

Son inconvénient principal est son prix. En effet, son prix est souvent plus élevé que pour un portail battant composé des mêmes matériaux.
De plus, un dégagement latéral supérieur ou égal à la distance entre les deux piliers, additionné d’une marge de sécurité d’environ 60 cm, est nécessaire pour effectuer sa pose.
Enfin, si votre portail n’est pas autoportant, une glissière sera nécessaire pour orienter le mouvement du portail. Il est important de la vérifier et de la nettoyer régulièrement afin que le portail ne soit pas bloqué. Une longrine en béton est également indispensable pour la recevoir.

La mise en œuvre

Les matériels dont vous aurez besoin sont les suivants :

  • Un portail coulissant
  • Un rail
  • Un guide
  • Une serrure
  • Une gâche
  • Une butée
  • Des cales

Les outils qui vous seront indispensables sont :

  • Outils de mesure et de traçage (mètre, crayon, niveau à bulle, cordon à tracé)
  • Serre-joints
  • Jeu de clés à pipe
  • Jeu de clés plates
  • Clés allen
  • Tournevis
  • Marteau
  • Perforateur
  • Foret à métaux
  • Mèche à béton
  • Cheville à béton
  • Perceuse visseuse



Les étapes à suivre pour la mise en œuvre de votre portail coulissant sont les suivantes :

Vérification et préparation de l’emplacement pour la pose du rail

Pour commencer, vous allez mesurer l’écart entre les deux piliers et contrôler l’aplomb de ces derniers.
Puis, assurez-vous que la largeur de la longrine destinée à recevoir le rail de coulissement est supérieur à 15 cm. De plus, sa longueur doit permettre la réalisation d’un dégagement suffisant. Ainsi, elle doit être équivalente à deux fois la distance entre les deux piliers, additionnée d’une marge de sécurité d’environ 60 cm. Le côté du refoulement devra également être pourvu d’une longrine. Par la suite, vous allez vérifier le niveau la planéité de cette surface de roulement.
Par la suite, il est nécessaire de matérialiser l’emplacement du rail. Pour ce faire, vous allez tracer un trait dans le prolongement de chaque pilier tout en marquant l’axe du rail à 5,5 cm de son pilier. Puis, il vous faudra tendre un cordon à tracer en reliant chaque côté du repère et tracer l’axe du rail de coulissement en claquant la ficelle.

La fixation du rail

Vous pouvez maintenant placer un rail au sol au niveau du repère en débutant par le côté de réception du portail. Par la suite, vous allez percer et cheviller. Après, vous allez placer le second rail en le positionnant par rapport au premier déjà fixé, le percer et le cheviller. Puis, vous allez procéder de la même manière pour la fixation du reste des rails.



L’installation du rail de guidage du portail

Si votre portail n’est pas pré-équipé d’un rail de guidage, il vous faudra commencer par le fixer. Pour ce faire, il faudra repérer son emplacement sur la traverse haute en plaçant le portail sur le rail de coulissement. Puis, vous allez le maintenir à l’aide de serre-joints. Après, vous allez pré-percer sur toute la longueur du rail et le visser sur le portail. Pour finir, il vous faudra emboîter la finition du rail.

La fixation du guide au pilier

Le portail étant déjà sur le rail de coulissement, il vous faudra le centrer par rapport au pilier se trouvant du côté de refoulement. C’est ce pilier qui recevra le guide.
Par la suite, à l’aide de cales et d’un serre-joint, vous allez le bloquer contre le pilier. Il est important de s’assurer de son aplomb à l’aide d’un niveau à bulle avant de le bloquer complètement.
Ensuite, vous allez positionner le guide dans le rail de guidage. Puis, centrez correctement le guide par rapport au pilier et marquez l’emplacement des trous de fixation. Après, vous allez percer avec un foret à béton adapté au diamètre des vis. Puis, il vous faudra les cheviller et ramener le guide en face des trous. Pour finir, vous allez les visser correctement avec une clé tout en vérifiant toujours le niveau du rail de guidage.
Vous pouvez également poser un deuxième guide sur l’autre pilier en procédant de la même manière.


L’installation de la serrurerie

Pour commencer, vous allez tracer l’emplacement de la serrure. Pour ce faire, l’axe de la poignée doit se situer à 1 m par rapport au bas du portail. En utilisant le bloc serrure comme gabarit, il faudra marquer le passage du cylindre, de l’axe de poignée et des 4 points de fixation. Puis, il suffira de percer et d’installer la serrure.
Par la suite, vous allez fermer le portail en laissant un espace pour pouvoir actionner la poignée. Après, vous allez positionner la gâche sur le pilier et repérer ses points de fixation. Percez, chevillez puis installez la gâche. Afin de l’affiner, procéder à plusieurs ouvertures et fermetures tout en vérifiant l’aplomb du portail.

L’installation de la butée d’arrêt

Pour commencer, vous allez ouvrir le portail en laissant un espace suffisant pour actionner la poignée sur le côté du refoulement. Puis, vous allez positionner votre butée de sorte à ce que le tampon soit en contact avec le montant du portail et repérer l’emplacement des trous de fixation. Ensuite, il suffira de percer, de cheviller et de fixer la butée.