Portail battant

Bruno Caillard

Le portail battant est le modèle le plus classique des portails du fait de son ouverture à deux vantaux. Il embellira et apportera une touche personnelle à votre propriété.

Exemple de portail battant en aluminium

Le portail battant, ou « portail à battant » ou « portail ouvrant », est composé de deux vantaux pouvant s’ouvrir à un angle de 90°, voire même à 180°.
Son ouverture est généralement manuelle mais elle peut également être automatisée. Sa largeur standard varie de 2 à 4 m.
Pour ne pas empiéter sur la voie publique, l’ouverture devra se faire vers l’intérieur. Toutefois, si vous ne disposez pas de place suffisante ou que votre accès est en pente montante vers l’intérieur, l’ouverture devra se faire vers l’extérieur sans pour autant déborder sur la voie publique. Dans le cas contraire, vous devrez opter pour un portail coulissant.

Deux types de poses

Pour une ouverture à 90°, il vous faudra une pose en tableau, aussi appelée pose en tunnel. Ce type de pose consiste à mettre en place le portail et son bâti dans l’épaisseur du mur.
Cependant, pour une ouverture à 180°, il vous faudra opter pour une pose en applique. Cette technique de pose est très intéressante pour un accès tournant car le passage entre les deux poteaux reste totalement libre.

Matériaux, formes et finition de portail

Exemple de portail battant en bois

Ils peuvent être conçus avec tous les matériaux disponibles. Le portail en PVC est la solution la plus économique. Le portail en bois est plus traditionnel mais nécessite des entretiens réguliers. Le portail en aluminium, en acier et en fer forgé présentent l’avantage d’être extrêmement durable mais sont plus coûteux.

Nous pouvons distinguer les formes de portail suivants :

  • Le portail droit qui est de forme rectangulaire
  • Le portail en biais présentant une forme de pic
  • Le portail en chapeau de gendarme dessinant une vague
  • Le portail incurvé sous une forme arrondie pouvant être convexe ou concave

Du point de vue de la finition, nous pouvons constater :

  • Le portail ajouré qui permet aux passants de voir complètement l’intérieur de votre propriété
  • Le portail semi-ajouré ou semi-plein vous protégeant légèrement des regards indiscrets
  • Le portail plein vous abritant totalement des regards extérieurs

La mise en œuvre

Les matériels dont vous aurez besoin sont les suivants :

  • Portail battant
  • Kit de fixation du portail (pentures, crapaudines, verrou du bas et son sabot butoir)
  • Serrure
  • Planchettes
  • Planches ou tasseaux

Les outils qui vous seront indispensables sont :

  • Outils de mesure et de traçage (mètre, crayon, niveau à bulle, fil à plomb)
  • Serre-joints
  • Jeu de cales biseautées
  • Jeu de clés à pipe
  • Jeu de clés plates
  • Jeu de tournevis
  • Marteau
  • Lime
  • Perforateur
  • Foret à béton
  • Perceuse visseuse




Les étapes à suivre pour la mise en œuvre sont les suivantes :

Vérification des niveaux

Pour commencer, il faut vérifier que la fondation et l’emplacement du portail soient bien plans et à niveau. Par la suite, vous devrez vérifier la verticalité des piliers.

Poser les deux vantaux et repérer l’emplacement exact des fixations

Pour ce faire, vous allez repérer l’emplacement du portail sur la fondation et y poser une crapaudine. La crapaudine sert à la fois de support et de point de rotation au bas du portail battant.
Poser le premier panneau du portail sur la crapaudine. Puis, vous allez mettre une planchette de 25 mm entre le pilier et le panneau. Ce petit espacement permettra une bonne circulation des eaux de pluie. Par la suite, vous devrez placer une cale de la même épaisseur que la crapaudine ou tout simplement des cales biseautées entre le seuil de chaque battant et bien dans l’axe du pilier. Après, vous allez procéder de la même manière pour la pose du deuxième panneau de portail.
Puis, vous allez insérer entre les battants une cale de 8 mm d’épaisseur en haut et de 5 mm en bas. Les vantaux pourront légèrement s’affaisser ultérieurement à cause de leur poids. C’est la raison pour laquelle il y a cet écart d’épaisseur entre la cale du haut et celle du bas.
Afin de solidariser les deux vantaux, vous devrez installer des planchettes et les serrer avec des serre-joints.
Régler la hauteur des vantaux par le biais des cales biseautées tout en vérifiant le réglage d’aplomb et la verticalité grâce aux cales biseautées que vous allez fixer entre le portail et les piliers.
Par la suite, vous allez bloquer l’ensemble du portail en le contreventant de part et d’autre avec une planche ou un tasseau qui sera bloqué au sol. Puis, vérifier une dernière fois les niveaux.
Pour finir cette étape, vous allez marquer les points de repère. Pour les crapaudines, il vous faudra marquer tout simplement les points de perçage. Pour les gonds hauts, vous allez les mettre en place, mesurer leur distance par rapport au pilier et marquer avec minutie leur point de fixation.

Fixation des portails

Pour commencer, vous allez retirer les cales afin de sortir le portail et dégager le pilier ainsi que le seuil. Puis, à chaque point de fixation, vous allez commencer par percer avec un foret à béton de 8 mm de diamètre. Par la suite, vous pourrez l’agrandir grâce à un foret correspondant à votre goujon ou à votre tamis dans le cas où vous opterez pour une fixation chimique. Après, vous allez cheviller vos supports de gonds et de crapaudines. Pour les goujons d’ancrage, le vissage à fond est largement suffisant tandis que pour le chevillage chimique, il vous sera nécessaire de respecter le temps de prise. Il est conseillé de bien graisser l’axe de la crapaudine avant son montage.
Grâce à un écrou et une rondelle, vous allez régler le gond haut à la mesure précédemment relevée et après, vous allez bloquer l’écrou.
Par la suite, vous allez mettre le premier panneau sur le pivot (crapaudine) et visser ensuite le gond. Il est important de toujours vérifier le niveau et l’aplomb du portail au fur et à mesure de l’avancement.
Pour finir cette étape, vous allez exactement procéder de la même manière pour la pose et la fixation du deuxième panneau.

Installation des accessoires

Aligner les vantaux puis tracer leur positionnement au sol avec la règle. Puis, vous allez poser la butée centrale sur le trait. Repérer les trous de fixation, percer, cheviller et visser la butée. Par la suite, vous allez fermer le portail sur la butée et contrôler son bon positionnement. Après, vous allez visser la butée de fermeture.
Puis, vous allez déterminer l’emplacement de la serrure. Pour commencer, vous allez repérer les trous de la poignée et de la serrure à l’intérieur. Après, vous devrez les percer et ébavurer. Placer la serrure et pré-percer à travers les trous de fixation et visser. Puis, vous allez placer les caches vis et faire de même pour la gâche. Par la suite, vous pourrez poser la poignée, insérer le barillet et tourner la clé pour la positionner avant de la visser définitivement. Pour finir, vous allez visser la plaque de propreté ainsi que la poignée à l’extérieur.
Pour maintenir votre portail en position ouverte, vous pouvez ajouter des butées au sol de chaque côté des battants quand ces derniers sont ouverts.