La clôture en maçonnerie de pierre naturelle

Bruno Caillard

Ce type de clôture est à la fois écologique, authentique et esthétique. Etant quasiment inépuisable, la pierre naturelle revient actuellement au goût du jour et se classe parmi les grands matériaux d’avenir.

Voici un extrait gratuit du guide de construction des PORTAILS et CLÔTURES :

En plus de délimiter et de clôturer votre propriété, un muret en pierres naturelles peut également servir de soutènement mais également de séparation afin de diviser deux zones bien distinctes comme un potager par exemple.
Il est relativement facile à mettre en œuvre. En effet, il suffira de choisir les pierres et de les assembler parfaitement les unes aux autres comme un puzzle. La plupart des pierres conviennent à condition de ne pas être arrondies et de présenter des dimensions suffisantes. Plus leurs dimensions seront régulières et plus elles sont plates, plus la mise en œuvre sera rapide et facile.
Leur coût dépend du type de pierre, de l’épaisseur et de la hauteur de votre clôture. Pour un muret de faible épaisseur réalisé avec des pierres standards dont la hauteur est inférieure à 40 cm, il faut compter à partir de 100 € le mètre linéaire.

Avantages et inconvénients

Avantages

Votre clôture sera écologique dans la mesure où la pierre naturelle est à la fois non polluante et recyclable. De plus, elle est incombustible, solide, durable et surtout authentique. En effet, elles présentent des teintes très variées et s’adapteront à toutes vos exigences.
Comme elle ne se décolore pas et résiste à tous les types de conditions météorologiques, vous n’aurez pas à l’entretenir trop fréquemment. De plus, un peu de savon et de l’eau suffisent pour son entretien.

Inconvénients

Sa réalisation à terme prend du temps dans la mesure où il est nécessaire de rechercher en nombre suffisant les pierres appropriées et les transporter par la suite.
Quelques notions de maçonnerie telles que la réalisation d’un mortier vous seront indispensables.

Matériels et matériaux nécessaires

Pour pouvoir mener à terme la réalisation de votre clôture en maçonnerie de pierres naturelles, les matériaux dont vous aurez besoin sont les suivants :

  • Pierres naturelles
  • Sable, gravillons, ciment et eau pour la réalisation du béton maigre, du béton ainsi que du mortier
  • Petits cailloux et graviers
  • Fer à béton
  • Fils à ligaturer

En plus de ces matériaux, vous aurez également besoin des matériels suivants :

  • Piquets et cordeau,
  • Des outils de mesure et de traçage (mètre, crayon, niveau à bulle, fil à plomb)
  • Une pelle, une pioche ou une bêche
  • Une bétonnière
  • Une brouette
  • Un seau
  • Une auge ou une taloche de maçon
  • Une dame
  • Une truelle
  • Une équerre et une règle de maçon
  • Une tenaille

Mise en oeuvre

Tout d’abord, il vous faudra prendre connaissance des réglementations en vigueur auprès de votre mairie, en particulier les autorisations nécessaires.
Pour bien réaliser votre muret en pierres naturelles et garantir ainsi sa solidité et sa pérennité, les étapes à suivre sont les suivantes :

Préparation du terrain

Il est important que le sol soit à la fois propre, plat et bien terrassé. Dans le cas où votre sol est argileux ou trop caillouteux, il faut tout d’abord le stabiliser. Pour ce faire, dans la partie prévue pour la fondation, vous allez y décaisser le sol de 10 à 15 cm de plus pour le remplir préalablement de petits cailloux ou de graviers grossiers tout en les tassant soigneusement.
Cependant, la première étape à réaliser est la délimitation de l’emplacement de votre futur muret à l’aide de piquets et de cordeaux .

Creuser les fondations

Sur tout le périmètre délimité, vous devrez creuser des fondations d’une profondeur de 40 cm au minimum. Cette profondeur devra être revue à la hausse si votre sol est argileux mais également si la hauteur totale de votre muret est supérieure à 1 m.
La largeur de la fondation sera au moins le double de la largeur du mur. Pour être concret, si vous souhaitez construire un mur de 40 cm de largeur, il vous faudra creuser une tranchée de 80 cm.
Enfin, il est important de vous assurer de la planéité de la tranchée.

Préparation du mortier

Pour la préparation et le dosage, vous pouvez vous référer à l’article concernant le mortier de maçonnerie.
Cependant, pour le choix de la réalisation du mortier, l’article sur la composition manuelle ou à la bétonnière du mortier vous sera utile.

Réalisation de la fondation d’un mur en pierres

Pour commencer, vous allez recouvrir le fond de la tranchée de cailloux de blocage sur une hauteur de 10 cm. Par la suite, vous devrez les répartir et les égaliser en les compactant avec une dame.
Par la suite, une fois bien à niveau, vous allez y placer une couche de ballast et y étaler du mortier ayant une épaisseur de 10 cm avec une taloche. Il faut vous assurer, en utilisant un niveau à bulle, que ce dernier soit bien homogène et à niveau au fur et à mesure de l’avancement de l’opération.
Ensuite, vous allez installer les fers à béton verticalement environ tous les 15 cm. Ces fers à béton seront reliés entre eux par des fils à ligaturer.
Puis, afin de consolider la base, il faudra y verser une deuxième couche de mortier de 10 cm d’épaisseur. Comme pour la première couche, il faudra vous assurer de son niveau.
Après, il est nécessaire de patienter au moins 3 jours pour que le mortier sèche et qu’il soit apte à recevoir les pierres.

Le triage des pierres

En attendant le temps de séchage des fondations, vous pouvez trier les pierres de votre futur mur pour vous faciliter la tâche lors de la mise en place de ces dernières.
Pour ce faire, vous allez les trier en trois tas bien distincts. Il faut savoir que les plus longues seront destinées à l’épaisseur des murs. Par contre, les plus petites et les plus irrégulières seront placées au centre du mur. Enfin, les plus régulières et les plus belles serviront pour les extrémités du mur c’est-à-dire les angles.
Dans tous les cas, ce sera la surface la plus plane qui sera orientée à l’extérieur et il faudra sans doute les tailler avant leur mise en place définitive.
Vous pouvez également laver et brosser les pierres avant leur pose pour faciliter l’adhérence du mortier à l’ensemble.

Le montage du mur en pierres

Afin que votre mur soit bien aligné et que la largeur soit équivalente sur tout le périmètre de votre future clôture, il serait judicieux de placer des piquets aux extrémités de la fondation et d’y tendre des cordeaux.
Pour monter votre mur, vous allez commencer par étaler un peu de mortier sur les fondations sèches et y poser au-dessus une première pierre d’angle. Par la suite, vous pourrez fixer la première rangée de pierres en les disposant le long du cordeau.
Pour le choix du mortier, il est conseillé d’avoir recours à du mortier bâtard pour une meilleure fixation et une bonne solidification de l’ensemble. Une truelle vous permettra de faire pénétrer le mortier dans les interstices.
Puis, vous continuerez ainsi rangée par rangée en commençant toujours par la mise en place des pierres d’angle qui vous guideront pour l’installation des autres pierres.
La variation des formes des pierres lors de la pose augmentera la stabilité ainsi que l’imbrication de ces dernières dans la mesure où la pose sera plus compacte.
Pour l’esthétisme de votre mur, assurez-vous de toujours placer la surface la plus plane de la pierre vers l’extérieur.
Il est également important de régulièrement vérifier la verticalité du mur tout au long du montage à l’aide d’un niveau à bulle et/ou d’un fil à plomb.

La finition

Etant donné que la dernière rangée est la plus apparente, nous vous conseillons d’y placer vos plus belles pierres.
Par la suite, vous pourrez les égaliser à l’aide d’une couche de mortier qu’il faudra lisser et la rendre le plus homogène possible à l’aide d’une taloche.
Pour finir, vous pourrez nettoyer le tout avec une éponge afin de mettre en valeur vos pierres.

[...]

...Il y a une suite !

Pour lire la suite de l'article, devenez Membre PREMIUM

  • Ainsi vous découvrirez :
  • Avantages et inconvénients
  • Avantages
  • Inconvénients
  • Matériels et matériaux nécessaires
  • Mise en oeuvre
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :
  • Préparation du terrain
  • Creuser les fondations
  • Préparation du mortier
  • Réalisation de la fondation d’un mur en pierres
  • Le triage des pierres
  • Le montage du mur en pierres
  • La finition


  • mais aussi le téléchargement du guide de construction des PORTAILS et CLÔTURES au format PDF, les vidéos de formations exclusives, les outils de calculs, les composants SKETCHUP, etc. etc.

    Je deviens MEMBRE en achetant le GUIDE