La clôture en gabion

Bruno Caillard

Du fait de leur esthétisme et de leur capacité d’isolation phonique, de drainage et de coupe vent, les murs en pierres grillagés connaissent un succès grandissant.

Autrefois uniquement employé pour soutenir et stabiliser un terrain, le mur en gabion peut de nos jours être utilisé en tant que clôture. Il a pour avantage d’être durable, solide et extrêmement facile à mettre en place. En effet, il suffit d’assembler entre eux des panneaux se présentant sous forme d’une vaste cage métallique et dans laquelle des pierres seront versées.

Le remplissage

Le remplissage peut se faire à l’aide de pierres et de cailloux de toutes formes et de toutes couleurs ainsi que de tous autres matériaux à votre disposition, à condition toutefois qu’ils ne puissent pas passer à travers les mailles de la cage. Néanmoins, il faut s’assurer qu’ils sont résistants aux intempéries et au gel. Nous pouvons privilégier les types de pierres tels que les galets, le granite, le schiste, le basalte, la pierre blanche, la pierre bleue ainsi que la pierre bleue.
Pour plus d’économie et d’esthétisme, vous pourrez placer les pierres de meilleure qualité en parement et les pierres les moins onéreuses à l’arrière ainsi qu’au centre de la cage.

Les dimensions

Des hauteurs limites sont à respecter. La hauteur d’un mur en gabion est de 60 cm au minimum mais peut atteindre 240 cm.
La longueur d’une cage varie de 20 à 200 cm. Quant à la largeur, elle est comprise entre 20 et 50 cm.

Le coût de la réalisation d’un mur en gabion

Selon les dimensions de la cage, le coût du gabion, sans compter le remplissage et la pose, se situe entre 30 et 150 € le mètre linéaire.
Pour le remplissage, le prix est compris entre 60 et 700 € la tonne en fonction de la pierre choisie (taille et qualité). Il est à noter qu’une tonne représente entre 0,6 et 0,7 m3 de pierre environ.
Ainsi, il vous faudra prévoir en moyenne entre 100 et 300 € pour la réalisation d’un m2 de clôture en gabion.

Avantages et inconvénients d’une clôture en gabion

Les avantages

Son principal avantage est qu’il présente très peu d’inconvénients. Parmi ses atouts, nous pouvons citer :

  • La rapidité et la facilité de mise en place
  • Ne nécessite aucun entretien
  • La solidité et la durabilité de l’ouvrage qui est également écologique
  • Sa capacité à vous protéger du regard des voisins ou à cacher certains éléments disgracieux de votre propriété en étant un brise-vue naturel
  • Une excellente propriété anti-bruit
  • Le coût de la construction qui est abordable
  • La possibilité de remplir la cage à votre guise et selon vos goûts personnels
  • Son adaptation à tous les types de terrains, même ceux qui sont très irréguliers

Les inconvénients

Malgré tout, nous pouvons lui trouver quelques défauts.
Au niveau de l’esthétisme, comme la cage métallique reste visible, l’ouvrage est moins authentique en comparaison avec un muret en pierre naturelle.
De plus, son prix devient très conséquent si vous optez pour des galets ou des roches haut de gamme.
Enfin, les cages métalliques devront être traitées contre la corrosion.

La mise en œuvre d’un mur en gabion

Avant de vous engager dans la mise en œuvre, il est indispensable de vous renseigner auprès de la mairie sur les réglementations en vigueur dans votre commune.

Les matériaux indispensables sont :

  • Sable fin et gravier
  • Gabion (la cage en métal)
  • Spirales (longues tiges métalliques sous forme de spirale)
  • Raidisseurs
  • Pierres de remplissage

Les matériels nécessaires sont :

  • Bêche
  • Râteau
  • Damier ou rouleau compresseur
  • Cordeau
  • Niveau à bulle
  • Agrafes métalliques ou agrafeuse pneumatique
  • Gants de protection

Relativement simple et facile à mettre en œuvre, les étapes à suivre sont les suivantes :

La préparation du sol

La réalisation d’une fondation en béton n’est pas nécessaire. Toutefois, il faudra bien préparer le sol destiné à recevoir la clôture. Ainsi, votre sol devra être bien plan et stable de façon à ce que la pose se fasse de manière parfaitement horizontale.
Pour ce faire, il faudra rapporter du gravier fin et du sable sur le sol sauf s’il est déjà plan. Par la suite, vous devrez les ratisser grâce à un râteau, les tasser et aplanir l’ensemble. Pour vérifier l’horizontalité de votre sol, un niveau à bulle est nécessaire.
Pour être précis sur le périmètre du terrain qui va recevoir les gabions, vous pouvez le délimiter à l’aide de piquets et de cordeaux.

Le montage des gabions

La cage étant livrée démontée, il est alors indispensable de l’assembler. Pour éviter que vous vous coupiez lors de cette opération, il est primordial de porter des gants.
Pour l’assemblage du gabion, vous devrez :

  • Déplier la structure
  • Dresser les parois de la cage en suivant les instructions fournies par le fabricant.
  • Assembler les parois entre elles grâce à des spirales. Au niveau des charnières, il faudra enfiler les spirales dans le sens des aiguilles d’une montre pour les solidariser.
    Il est à noter que le panneau du dessus ne doit pas être installer afin de pouvoir remplir la cage par la suite.
Le renforcement des structures

Grâce aux tirants de renfort ou aux raidisseurs fournis par le fabricant, vous allez lier les panneaux opposés entre eux. Pour une meilleure efficacité et ainsi éviter toute déformation de la cage lors du remplissage, les raidisseurs devront être placés au milieu des panneaux.

L’assemblage de la première rangée de gabions

Pour pouvoir assembler plusieurs cages, la notice du fabricant vous donnera des informations pour la liaison des cages entre elles.
Il n’est pas nécessaire de doubler les cloisons de séparation entre deux gabions. En effet, pour une longue clôture en gabion, une cloison tous les mètres est largement suffisante. Cette disposition vous permettra de faire des économies non négligeables.
Pour renforcer la structure, vous pouvez lier entre eux les gabions formant une rangée horizontale à l’aide d’agrafes métalliques. Vous pouvez louer une agrafeuse pneumatique si votre mur en gabion couvre une surface assez importante.

Le remplissage des gabions

Une fois tous les gabions en place, vous pouvez procéder à leur remplissage afin de les maintenir au sol. Toutefois, il est recommandé de vérifier l’alignement grâce à un cordeau et un piquet avant de commencer le remplissage.
L’opération de remplissage peut se faire à la main si votre chantier est de petite envergure, mais dans le dans le cas contraire, nous vous conseillons de louer une mini-pelle pour vous faciliter la tâche.
Ainsi, vous allez procéder comme suit :

  • Remplir progressivement vos cages à l’aide du matériau de remplissage que vous avez choisi
  • Dans le cas où vous allez remplir toute une rangée, il est plus judicieux de remplir progressivement toute la rangée et non cage par cage afin que la structure reste stable.
  • Pour soigner les faces visibles, privilégiez les pierres de meilleure qualité.
  • Après avoir rempli soigneusement toute la rangée, vous pouvez fermer le panneau du haut en les liants à l’aide des spirales.
L’assemblage de la deuxième rangée de gabions

La première rangée est ainsi réalisée. Si vous souhaitez avoir un mur en gabion avec plus de hauteur, vous pouvez monter la deuxième rangée de gabions.
Pour cette opération, comme pour la première rangée, il n’est pas indispensable de doubler les cloisons. En effet, il suffira d’utiliser le couvercle du premier rang comme socle et de procéder exactement comme lors de la mise en œuvre de la première rangée.

Remarque

Dans le cas où vous souhaitez que votre mur en gabion dépasse une hauteur de 1 m, il est indispensable de poser des poteaux de renfort pour assurer la solidité du mur. Ce sont de longues tiges métalliques qu’il faut sceller au sol dans 60 à 80 cm de béton et ce, tous les mètres.