Réglementation d’accessibilité

Bruno Caillard

L’utilité des escaliers n’est plus à démontrer. Toutefois, étant donné les risques et les dangers qui résultent de son utilisation, notamment les risques de chutes, des règlements ont été instaurés afin de les éviter.

Voici un extrait gratuit du guide de construction des ESCALIERS :

Les règlementations suivantes s’appliquent pour les maisons individuelles destinées à être louées ou vendues afin de permettre et de faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite. Pour votre logement, ces règles ne sont pas obligatoires mais sont vivement recommandées.

Les mains courantes

Si l’escalier est entre deux parois pleines, elle doit comporter au moins une main courante. En effet, celle-ci donnera un appui qui sera nécessaire pour les personnes ayant des difficultés à se déplacer mais sera également un repère pour les déficients visuels.

  • La largeur entre deux mains courantes doit être de 1,20 m.
  • Sa hauteur doit être comprise entre 0,80 m et 1,00 m.
  • Son prolongement devra être au-delà de la première et la dernière marche sans pour autant gêner les circulations horizontales
  • Elle doit être continue, rigide et facilement préhensible le long des paliers d’étage de sorte à ce qu’il n’y ait pas de rupture de guidage et d’appui.
  • Elle doit se différencier de la paroi support par l’intermédiaire d’un éclairage particulier ou ayant un contraste visuel.

Pour découvrir la mise en œuvre d’une main courante, vous pouvez consulter l’article traitant sur l’installation d’une main courante.

Les garde corps

S’il n’y a pas de paroi autour de l’escalier, il sera nécessaire d’installer un garde-corps. En effet, il permet de sécuriser l’utilisation de l’escalier. Pour être conformes aux normes, ils devront respecter les règles suivantes :

  • La hauteur doit être comprise entre 0,90 m à 1,00 m par rapport au palier.
  • Il est nécessaire d’avoir 11 cm entre l’escalier et la lisse basse.
  • Elle doit être verticale et mesurer au maximum 11 cm.
  • L’espacement entre les balustres devra être inférieur à 18 cm.
  • Pour éviter que les enfants n’y montent, il est plus judicieux de les concevoir en forme d’échelle.

Les autres règles

Exemple de bande d’éveil à la vigilance

Les autres règles à respecter sont les suivantes :

  • La largeur minimale de l’emmarchement devra être au minimum de 0,80 m .
  • La hauteur des marches doit être inférieure ou égale à 16 cm.
  • La largeur du giron doit être au minimum égale à 28 cm.
  • Une bande d’éveil à la vigilance sous forme de revêtement de sol, identifiable au pied ou par la résonance de la canne, doit être placée en haut de l’escalier. Elle est placée à 50 cm de la première marche et doit avoir un contraste visuel ainsi que tactile avec les autres éléments.
  • La première et la dernière marche doivent être équipées d’une contremarche avec une hauteur supérieure à 10 cm par rapport au plancher ou à la marche inférieure. Elle doit être visuellement contrastée.
  • Les nez de marche et les revêtements de sol doivent être contrastés pour permettre aux utilisateurs de mieux appréhender les distances et les hauteurs.
  • Les nez de marche doivent également être ni glissants ni présenter un débord trop excessif.

    [...]

    ...Il y a une suite !

Pour lire la suite de l'article, devenez Membre PREMIUM

  • Ainsi vous découvrirez :
  • Les mains courantes
  • Les autres règles
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :
  • Exemple de bande d’éveil à la vigilance
  • Les garde corps


  • mais aussi le téléchargement du guide de construction des ESCALIERS au format PDF, les vidéos de formations exclusives, les outils de calculs, les composants SKETCHUP, etc. etc.

    Je deviens MEMBRE en achetant le GUIDE