Escalier en brique

Bruno Caillard

Très rarement utilisée pour la réalisation d’un escalier d’intérieur, on a surtout recours à la brique pour la réalisation d’un escalier d’extérieur, notamment les escaliers de jardin.

Voici un extrait gratuit du guide de construction des ESCALIERS :

Un escalier de jardin est essentiel si votre terrain est en pente ou comporte plusieurs niveaux. Ce dernier doit être en harmonie avec son environnement et c’est là qu’entre en jeu le matériau de construction traditionnel qu’est la brique.
Il existe plusieurs types de briques mais nous pouvons les ranger en 3 catégories bien distinctes :

  • Les briques ordinaires qui doivent être enduites
  • Les briques de parement présentant un large choix de textures et de teintes
  • Les briques de construction qui sont à la fois robustes et imperméables

Cependant, pour la réalisation d’un escalier d’extérieur, il est plus judicieux d’utiliser des briques pleines afin de s’assurer de sa stabilité et sa pérennité dans le temps. En effet, en plus d’être dimensionnellement stable et résistant, c’est un matériau naturellement dur.

Caractéristique d’un escalier en jardin

En comparaison avec les autres types d’escalier, ce type d’escalier n’a pas besoin de structure porteuse dans la mesure où le matériau constituant les marches repose directement sur le sol creusé pour les recevoir. De plus, la conception est moins technique du fait que le nombre de marches sont assez réduit étant donné que la hauteur à franchir n’est pas très conséquente. Vous êtes donc totalement libre d’imaginer et de réaliser votre escalier à votre guise.
Cependant, pour un usage optimal et sécuritaire, la dimension des marches doit quand même se conformer à certaines règles.

Matériels et matériaux nécessaires

Les matériaux de base indispensables sont :

  • le mortier, qui comprend le sable, le gravillon, le ciment et l’eau
  • les briques
  • des pierres plates
  • du tout venant concassé

En plus des matériaux, il faudra également utiliser les matériels suivants :

  • des piquets de bois
  • des cordeaux
  • une massette
  • une meuleuse électrique
  • un seau d’eau et une auge
  • une truelle, une taloche
  • une pelle, une pioche ou une bêche
  • une équerre, un niveau à bulles
  • une règle de maçon
  • des ciseaux de maçon pour couper les briques

La mise en œuvre de l’escalier de jardin en brique

L’escalier sera composé de trois couches :

  • la couche de fondation pour une assise stable, solide et résistant aux poussées de terre.
  • les briques constituant les contremarches
  • les pierres plates posées sur les briques pour constituer les marches.

Pour le cas que nous allons vous présentez, les marches sont scellées directement dans le sol pour plus de sécurité et une meilleure stabilité.
Ainsi, pour réaliser correctement votre escalier en briques, les étapes à suivre sont les suivantes :

Le dimensionnement de l’escalier

Pour bien dimensionner votre escalier, il faudra commencer par déterminer la hauteur à gravir. Pour ce faire, vous allez mettre deux piquets respectivement en haut et en bas de l’emplacement de votre futur escalier de jardin. Par la suite, vous allez tendre une corde horizontalement entre les 2 piquets, et pour terminer, mesurez la différence de hauteur.
Pour une utilisation agréable et confortable, tant en montée qu’en descente, la profondeur des marches doit être supérieure ou égale à 30 cm. La hauteur de marche quant à elle devra être comprise entre 12 et 16 cm. L’emmarchement doit être supérieur ou égal à 150 cm pour que deux personnes ne puissent s’y croiser en utilisant l’escalier.

Matérialisation du tracé de l’escalier

Commencez par tendre une corde ou une ficelle ayant la même hauteur que les nez de marche de la première et de la dernière entre les 2 piquets installés auparavant. Puis de l’autre côté, faire de même tout en reportant la largeur fixée précédemment.
Par la suite, vous devrez matérialiser l’emplacement de chaque marche. Pour ce faire, vous allez tout simplement mettre en place un piquet des 2 côtés de l’escalier au niveau de chaque nez de marche. Après, vous allez y tendre une ficelle en vous assurant qu’elle ait la même hauteur que le nez de marche de votre futur escalier.
Pour terminer, vous allez ébaucher à la pelle et/ou à la pioche le profil général de l’escalier en commençant par le haut. Puis vous allez affiner la forme des marches en n’oubliant pas de réaliser des profondeurs de 5 à 10 cm de plus pour la mise en place de la fondation.

La mise en place des briques

Pour commencer, vous allez creuser 5 à 10 cm de profondeur et 15 cm de largeur sur le contour de la marche préalablement matérialiser pour la préparation de l’emplacement des briques. Par la suite, vous allez y couler du béton et patienter entre 24 et 48 heures. Entre-temps, vous pouvez humidifier vos briques jusqu’à saturation, c’est-à-dire les tremper pendant plusieurs heures pour qu’elles n’absorbent pas toute l’humidité présente dans le mortier lors de sa pose.
Puis, sur la fondation, vous allez mettre une couche de mortier bâtard avant d’y poser correctement les briques. Les briques mises en place devront être bien horizontales et d’aplomb. Pour ce faire, vous devrez les vérifier au fur et à mesure par l’intermédiaire d’un niveau à bulle.
Si vous souhaitez que la marche soit entièrement en brique, vous n’avez qu’à recouvrir la marche de briques, et dans ce cas, réaliser une fondation sur tout le périmètre de la marche. Dans notre cas, nous avons comme marche des pierres plates, il n’est donc pas nécessaire de remplir la marche de briques.

La mise en place des pierres plates

Vous allez tout d’abord remplir le vide entre les briques par du tout-venant concassé ou des gravillons et du sables, mais il faudra les damer pour le rendre le plus compact possible.
Par la suite, vous allez mettre quelques centimètres de mortier au-dessus des briques avant d’y poser les pierres plates et les tapoter avec le maillet. Pour éviter la stagnation d’eau au niveau de la marche, vérifiez et assurez-vous d’avoir une légère pente à l’aide d’un niveau à bulle. En effet, une stagnation d’eau représente entre autres un danger potentiel pour les utilisateurs de l’escalier.
Pour la mise en place du reste des marches, vous allez procéder exactement de la même manière que précédemment. Pour terminer, vous devrez remplir les vides par les déblais que vous avez effectué au tout début lors de la matérialisation du tracé de l’escalier.

Vue de l’escalier terminé

[...]

...Il y a une suite !

Pour lire la suite de l'article, devenez Membre PREMIUM

  • Ainsi vous découvrirez :
  • Caractéristique d’un escalier en jardin
  • Matériels et matériaux nécessaires
  • La mise en œuvre de l’escalier de jardin en brique
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :
  • La mise en place des pierres plates
  • Le dimensionnement de l’escalier
  • La mise en place des briques
  • Vue de l’escalier terminé
  • Matérialisation du tracé de l’escalier


  • mais aussi le téléchargement du guide de construction des ESCALIERS au format PDF, les vidéos de formations exclusives, les outils de calculs, les composants SKETCHUP, etc. etc.

    Je deviens MEMBRE en achetant le GUIDE