Escalier en béton armé

Bruno Caillard

Au départ, utilisé uniquement pour la réalisation des escaliers en extérieur, le béton est devenu de nos jours un matériau d’intérieur très prisé du fait de son ouvrabilité, sa résistance, sa durabilité et sa modernité.

Voici un extrait gratuit du guide de construction des ESCALIERS :

Les différents types d’escalier en béton

Du fait de sa maniabilité, le béton permet la réalisation d’un :

Les avantages et inconvénients d’un escalier en béton

Il présente des avantages mais également des inconvénients :

Avantages

L’escalier réalisé en béton est le moins bruyant de tous les matériaux possibles pour la réalisation d’un escalier en raison de sa solidité et du fait qu’il est réalisé en un seul bloc.
Il ne nécessite pas d’entretien ni de soin particulier, un simple nettoyage permet de le rendre comme neuf. De plus, il est extrêmement durable, comme toutes les constructions en béton, il peut atteindre 50 ans, voire même plus.
Longtemps considéré comme un matériau froide et lourde comparé aux autres types de matériaux, le béton en perpétuelle évolution est actuellement disponible sous des formes et des couleurs différentes afin de satisfaire tous les goûts. Il peut épouser toutes les formes possibles et imaginables et imiter divers matériaux sans pour autant perdre ses caractéristiques. De plus, toutes les finitions pour l’habillage des marches sont possibles : carrelage, bois, etc.

Inconvénients

Avant d’effectuer la mise en œuvre, il est indispensable de faire quelques calculs de résistance pour déterminer la section et la disposition des armatures à mettre en œuvre, le dosage du béton, etc. Mais son inconvénient principal est la difficulté que l’on rencontre lors de la pose. En effet, un minimum de connaissances ainsi que de pratique en maçonnerie sont indispensables. Mais rassurez-vous, nous allons vous montrer les étapes à suivre pas à pas pour faciliter la tâche.

La mise en oeuvre d’un escalier en béton

Comme tous les travaux de maçonnerie, la réalisation d’un escalier en béton ne s’improvise pas. Les différentes étapes à suivre pour la réalisation d’un escalier en béton sont :

Concevoir l’escalier
  • Commencez par déterminer l’emplacement de votre futur escalier
  • Mesurez la hauteur à franchir par l’escalier
  • Déterminez son reculement afin de connaître ses points de départ et d’arrivée
  • Dimensionnez l’escalier : définir sa largeur , le nombre de marche, leur profondeur, leur hauteur, leur longueur en gardant la hauteur de l’échappée toujours supérieure à 1,90 m.
  • Réaliser le plan de l’escalier : il vous permettra de visualiser et de vérifier si vos dimensions sont exactes.
Traçage de l’escalier

Dans notre cas, l’escalier s’appuiera sur un mur porteur. Il faudra donc procéder comme suit :

  • Commencez par le traçage de l’encombrement de l’escalier au sol afin de définir exactement sa largeur et son reculement.
  • Tracez une ligne formant le fond de l’escalier ainsi qu’une ligne parallèle à cette dernière sur le mur porteur afin d’obtenir l’épaisseur paillasse. Cette épaisseur est aux alentours de 12 à 14 cm généralement.
  • En vous référant à la ligne supérieure de la paillasse, tracez les marches et les contremarches en vous aidant d’une équerre.
  • Au-dessus des tracés et parallèlement à la paillasse, vous allez fixer une planche de contreplaqué pour vous faciliter les taches à venir.

Mise en place du coffrage du côté du limon

Ce type de coffrage sera temporaire et n’est nécessaire que si l’escalier ne s’appuie pas sur deux murs porteurs. Dans le cas contraire, il suffira de refaire la même opération que précédemment sur le second mur porteur.
Pour sa réalisation, il vous faudra :

  • mettre en place, entre le sol et le plafond de l’étage à franchir, des tasseaux de bois à l’extérieur de l’encombrement de l’escalier
  • fixer sur les tasseaux une planche de contreplaqué pour former les rives extérieures
  • réaliser le traçage de l’escalier sur cette planche comme pour l’étape précédente. Les deux tracés doivent être parfaitement symétriques.
Réalisation du coffrage de l’escalier

Le coffrage devra être réalisé avec des planches solides et résistantes à l’humidité. Pour cette étape, vous allez :

  • Commencer par la réalisation du fond de coffrage de l’escalier. Pour ce faire, vous allez découper une planche et la placer suivant le tracé de la ligne inférieure de la paillasse. En dessous de ces derniers, vous allez installer des cales ou des étais en force pour le soutenir et éviter le fléchissement des planches après le coulage du béton.
  • Visser des tasseaux sur les planches de contreplaqué et le long des traçages de contremarches
  • Délimiter les contremarches avec des planches que vous allez fixer sur les tasseaux.
  • Renforcer la solidité du coffrage des contremarches en insérant des tasseaux en leur milieu.
Mise en place du ferraillage
  • Ferraillez le fond de l’escalier. Pour ce faire, vous allez glisser, entre le fond du coffrage et les planches des contremarches, un panneau de treillis soudés. Pour l’armature de l’assise de la marche de départ, il vous sera nécessaire de plier en U sur son extrémité inférieur.
  • Réalisez l’enrobage. Il est important que le ferraillage et le fond du coffrage ne soient pas directement en contact. Ainsi, il vous faudra y intercaler des cales (chutes de briques, de pierre, de parpaings) de 4 à 5 cm d’épaisseur.

Le coulage du béton

Avant le coulage, il faudra revérifier la solidité du coffrage étant donné qu’il devra se faire en une seule opération.
Pour le coulage, deux possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez vous faire livrer votre béton ou le faire vous-même.
Le béton prêt à l’emploi vous permettra d’avoir un béton parfaitement dosé, vibré, homogène et qui répondra parfaitement à vos attentes. Il vous évitera ainsi des problèmes de formulation et garantira la pérennité de l’ouvrage. Cependant, cette solution n’est pas du tout économique. Le coût du béton prêt à l’emploi dépendra en grande partie de la distance entre la centrale de béton et votre chantier.
Si vous avez opté pour le faire par vos propres moyens, vous pouvez consulter les articles sur le béton ordinaire, le béton armé et le coulage du béton pour découvrir les dosages ainsi que tous les conseils nécessaires pour cette étape.
En coulant le béton, il faudra bien le répartir en faisant en sorte que tous les coins soient bien remplis.
Pour économiser sur le béton, après avoir rempli de béton une marche d’une dizaine de centimètre, vous pouvez au-dessus des morceaux de pierrailles ou de gravats avant de reprendre le coulage.
Pour avoir une bonne finition, vous allez tirer à la règle la surface et la lisser grâce à une taloche.

Le décoffrage
  • Après avoir patienté une semaine, vous pourrez enlever les coffrages des contremarches ainsi que les coffrages latéraux.
  • Pour le coffrage du fond, il faudra attendre entre 2 à 3 semaines avant de pouvoir l’enlever ainsi que les étais se situant en-dessous.

[...]

...Il y a une suite !

Pour lire la suite de l'article, devenez Membre PREMIUM

  • Ainsi vous découvrirez :
  • Les différents types d’escalier en béton
  • Les avantages et inconvénients d’un escalier en béton
  • Avantages
  • Inconvénients
  • La mise en oeuvre d'un escalier en béton
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :
  • Concevoir l’escalier
  • Traçage de l’escalier
  • Mise en place du coffrage du côté du limon
  • Réalisation du coffrage de l’escalier
  • Mise en place du ferraillage
  • Le coulage du béton
  • Le décoffrage


  • mais aussi le téléchargement du guide de construction des ESCALIERS au format PDF, les vidéos de formations exclusives, les outils de calculs, les composants SKETCHUP, etc. etc.

    Je deviens MEMBRE en achetant le GUIDE