Choisir son emplacement

Bruno Caillard

Pour la réalisation d’un escalier, il est important que sa conception et son emplacement soient en harmonie avec le design de la maison ou de la propriété. En effet, ce dernier doit être à la fois fonctionnel et esthétique car il influe considérablement sur l’atmosphère des lieux.

Colonne vertébrale d’une maison, l’escalier est régulièrement emprunté plusieurs fois dans la journée. De ce fait, il se doit être parfaitement conçu et placé afin d’être confortable à l’utilisation mais également sécuritaire.
Ainsi, selon son utilisation, l’emplacement de l’escalier doit être déterminé avec soin si vous avez la possibilité de choisir.

Escalier intérieur

Exemple d’escalier intérieur

La détermination de l’emplacement d’un escalier intérieur est toujours un dilemme dans la mesure il nécessite un espace conséquent. En effet, il doit permettre d’accéder d’un étage à un autre sans toutefois encombrer trop d’espace.
Généralement, on a tendance à placer l’escalier le long d’un mur, là où il prend le moins de place et où il gênera le moins possible sauf pour les types hélicoïdales.



Traditionnellement exilé dans le hall d’entrée, on a actuellement tendance à le placer dans des espaces ouverts tel que le séjour où converge les regards afin d’en faire la pièce maitresse. En effet, même s’il prend de la place, il apporte également un cachet unique à votre maison quelle que soit sa forme et son type. Ainsi, en fonction de l’effet voulu, vous pourrez réaliser votre escalier en tant qu’élément de séparation, de rangement et de décor placé entre le coin repas et le salon, indépendant ou adossé à un mur.
Pour choisir l’emplacement de votre escalier, vous devrez vous placer impérativement à l’étage supérieur qu’il devra desservir et où il débouchera. En plus des dimensions que vous avez envisagées, il vous faudra prévoir un palier assez dégagé pour permettre une circulation à la fois facile et sécuritaire. Il faut également que l’échappée soit supérieure à 2 m pour ne pas s’y cogner la tête. Puis, vous allez déterminer l’emplacement du bas de l’escalier en vous assurant que l’espace est également bien dégagé et que l’escalier soit à proximité des pièces les plus utilisées. Après, vous allez calculer la pente et le nombre des marches. Il faut savoir que plus l’escalier est court, plus la pente sera raide. Elle devra être idéalement entre 25° et 40° tout en respectant les dimensions des girons et la hauteur des marches idéales.

Quelques conseils

Exemple d’escalier d’extérieur
  • Il faut éviter au maximum de placer l’escalier au milieu de la maison pour éviter les bruits et les dérangements que peuvent provoquer leurs utilisations fréquentes.
  • Les escaliers ne doivent pas être opposés à la porte d’entrée, aux portes des chambres ou à la salle de bain.
  • Il ne doit pas faire face à un coin et ne doit pas être trop raide ou trop étroit.
  • Si vous en avez la possibilité, osez sacrifier une pièce à chaque étage pour la réalisation d’un escalier d’un vrai escalier entre deux étages et non un petit raidillon.
  • Installer deux escaliers face à face n’est pas recommandée.
  • L’escalier doit être sécuritaire et bien éclairé.

Escalier extérieur

Pour la réalisation d’un escalier extérieur original tout en étant confortable à utiliser et sécuritaire, il y a des dimensions et certaines règles à respecter.
Pour que l’escalier soit adapté et se fond au maximum avec votre terrain, il faut que :

  • l’escalier soit installé perpendiculairement à la pente avec un faible dénivelé et un espace réduit.
  • l’escalier soit configuré de sorte à faire marier les cheminements et garder l’authenticité de votre terrain. Pour ce faire, il vous faudra tourner la structure à droite ou à gauche selon votre terrain.
  • l’escalier soit placé au milieu du terrain afin d’être éventuellement entouré de végétaux.

Il est également important de s’assurer de l’éclairage se fasse par l’intermédiaire de luminaires ou par la lumière naturelle. Pour ce faire, il faudra le placer de façon à être bien exposé à la lumière naturelle ou réaliser des éclairages artificiels.