Planification du projet

Bruno Caillard

Pour éviter les erreurs, le dépassement des coûts mais surtout les retards, il est primordial de planifier à l’avance les différentes étapes essentielles pour la réalisation de votre projet de construction. C’est l’une des clés de la réussite d’un projet.

Après avoir décidé de construire une cabane en maçonnerie, il vous faut réaliser un calendrier de planification. En effet, la réalisation d’un projet commence bien avant que l’on mette en œuvre les fondations.
Pour commencer, il vous faudra déterminer avec précision l’ampleur de votre projet en analysant vos besoins actuels tout en anticipant vos besoins futurs. Par la suite, vous allez estimer le coût du projet et planifier minutieusement toutes les étapes à faire pour mener à terme le projet. Bien qu’il soit fort possible que d’éventuels imprévus pourraient venir troubler le déroulement des travaux, il faudra cependant dresser au préalable un calendrier prévisionnel, incluant la détermination de l’emplacement, la confection des plans et les démarches administratives.

Il existe deux types de planning :

  • Le planning des tâches montrant le planning du projet dans sa totalité. On y associe à chaque tâche leur durée avec les dates au plus tôt et au plus tard pour leur réalisation. On y trouve notamment la préparation de l’outillage, le nombre d’équipiers, la répartition des tâches attribuées à chacun, la préparation de l’aire de travail, l’exécution de chaque partie de l’ouvrage, y compris le planning de mobilisation des personnels, le planning de mobilisation des matériels et le planning d’approvisionnement.
  • Le planning d’approvisionnement consistant à identifier les besoins en matériaux et matériels réels sur une période bien définie et à réapprovisionner en quantité nécessaire le chantier pour éviter les temps morts et ainsi mener à terme la réalisation d’une tâche.

Les objectifs d’une bonne planification

Le but principal de planifier un projet est d’ordonner les tâches à faire afin de déterminer les matériaux et les matériels nécessaires ainsi que leurs charges, par exemple pour gagner du temps, éviter les temps morts et terminer le projet dans les temps.

De plus, elle permet de :

  • effectuer certaines tâches en parallèle et de prioriser les unes par rapport aux autres pour gagner du temps dans la réalisation
  • suivre si les objectifs sont dépassés ou atteints
  • affecter les ressources aux tâches

Etablissement du calendrier

Exemple de planning

La durée totale de votre projet dépendra en grande partie de votre disponibilité et de vos aptitudes mais également de la délivrance de votre Déclaration préalable de travaux ou votre Permis de construire en fonction de votre projet, des artisans et des commerçants.
Pour réaliser en parallèle certaines tâches, il faut s’assurer que ces dernières ne risquent pas d’avoir des conséquences néfastes sur des tâches qui sont encore en cours.
Pour la réalisation du planning, il est nécessaire de prendre des marges pour faire face aux imprévus. Pour que le calendrier soit le plus complet possible, il vous faudra prendre en compte les phases suivantes :

  • La réalisation du plan. Cette phase vous permettra de visualiser concrètement dans sa globalité votre projet. Vous pourrez y tirer également la quantité de matériaux et les matériels dont vous aurez besoin. Il sera également à insérer dans le dossier pour la demande d’autorisation.
  • Les démarches administratives. Cette étape est obligatoire. La durée maximale du traitement de votre dossier est de 2 mois. Avant l’obtention de l’autorisation, vous ne devrez en aucun cas commencer à réaliser le projet au risque d’être sanctionné, ou au pire des cas, vous serez dans l’obligation de tout démolir. De plus, des modifications demandées par votre commune sur vos plans est tout à fait possible. Toutefois, si au bout de deux mois après l’envoie de votre dossier vous n’avez pas encore obtenu de réponse, sachez que le silence vaut l’acceptation du chantier.
  • L’achat des matériaux et des outils indispensables. Après avoir réalisé vos plans définitifs, vous serez capable de déterminer en détails la quantité des matériaux qui vous seront nécessaires. Pour les outils, vous pouvez soit en louer, soit en acheter, soit tout simplement emprunter.
  • L’équipe et la sécurité. Pensez à faire appel à vos amis ou aux membres de votre famille pour la réalisation de votre projet. Cela vous permettra de faciliter votre travail, avancer plus vite et partager des moments agréables avec vos proches. Pour votre sécurité, il est indispensable que vous vous protégez avec des équipements de protection individuelle, à savoir un casque, des gants, des caches-bouches, des lunettes de protection, des chaussures de chantier, etc.
  • La préparation du sol support. Après avoir fait une reconnaissance du sol et marquer l’emplacement de l’ouvrage au sol, vous pourrez commencer à préparer le sol en vue de réaliser la fondation.
  • Les fondations. Cette étape est très importante dans la mesure où ce sont celles-ci qui assureront la stabilité et la pérennité de votre ouvrage.
  • Le montage des murs. Après leur montage, vous serez amenés à réaliser des poteaux, des poutres, des chaînages et des linteaux au-dessus de l’emplacement des ouvertures.
  • La pose de la couverture. Durant cette étape, vous devrez monter les pannes, les chevrons, les liteaux, les planches de rive et enfin votre couverture.
  • Les ouvertures. C’est la mise en place des portes et des fenêtres. En raison de leur fragilité, il faut prévoir un temps de pose assez long pour éviter les casses.
  • Les travaux de finition. Pour terminer totalement votre projet, il vous faudra revêtir le sol, enduire l’intérieur et l’extérieur des murs et peindre.